Algérie : marée humaine à Alger contre le régime

Lors du 65e anniversaire des révoltes contre l'occupant français, les Algériens ont manifesté, avec l'objectif de changer de régime.

Franceinfo

Une marée humaine à Alger. Comme chaque semaine depuis huit mois, les manifestants se sont réunis et ont protesté pour contester la légitimité du régime en place. Et ce vendredi 1er novembre 2019 est symbolique : il y a 65 ans, jour pour jour, les Algériens se dressaient contre la puissance coloniale française. “Nos parents et non grand-parents ont arraché l’indépendance en 1962. Nous devons faire de même en 2019”, estime un passant.

Un pouvoir de transition contesté

La prochaine élection présidentielle est fixée au 12 décembre. Objectif : désigner le successeur du président Bouteflika, poussé vers la sortie en avril dernier. Mais les manifestants contestent le scrutin : ils estiment qu’il est organisé pour renforcer le pouvoir en place. “On veut des gens nouveaux. On ne veut plus d’une Algérie comme celle d'aujourd'hui”, affirme une jeune femme. Une manifestation en guise de désaveu pour le général Ahmed Gaïd Salah, qui a écarté Bouteflika du pouvoir.

Le JT
Les autres sujets du JT
À Alger, les manifestants réclament une \"nouvelle indépendance\", ce vendredi 1er novembre, 65 ans après le début de la guerre contre le colonisateur français.
À Alger, les manifestants réclament une "nouvelle indépendance", ce vendredi 1er novembre, 65 ans après le début de la guerre contre le colonisateur français. (RYAD KRAMDI / AFP)