Covid-19 : l'Afrique du Sud entre dans la 5e vague

Les chiffres enregistrés ces derniers jours sont les plus élevés depuis près de trois mois et en nette hausse par rapport à il y a encore deux semaines. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une patiente se fait vacciner contre le Covid-19 à Johannesburg, le 8 décembre 2021.  (EMMANUEL CROSET / AFP)

L'Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent par le Covid-19 et qui connaissait ces derniers mois une accalmie, est entrée dans une nouvelle vague de pandémie, a averti le Centre pour l'innovation et la réponse aux épidémies (CERI). "La 5e vague est arrivée. Prenez soin de vous", a averti sur Twitter le centre de recherche génomique dirigé par le virologue Tulio de Oliveira, devenu célèbre pour avoir repéré les variants Beta et Omicron. Le nombre de nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures est encore en hausse par rapport aux derniers jours, avec 5 062 cas, 15 décès et 83 hospitalisations, selon l'Institut national des maladies transmissibles (NICD).

Chiffres en hausse 

Avec un ratio de 6,3 nouveaux cas pour 100 000 habitants et un taux de positivité supérieur à 10% (16,9%), "sur la base des vagues précédentes, ce sont des seuils indiquant une augmentation continue", a renchéri sur Twitter Ridhwaan Suliman, chercheur au Conseil pour la recherche scientifique et industrielle (CSIR), un institut de recherche gouvernemental. Les chiffres enregistrés ces derniers jours sont les plus élevés depuis près de trois mois et en nette hausse par rapport à il y a encore deux semaines.

Inquiétude

Début mars, le pays avait connu une période de 48 heures sans aucun décès lié au Covid-19, une première depuis 2020. Le président Cyril Ramaphosa avait annoncé début avril la levée de toutes les restrictions légales liées à la pandémie. La dernière vague de la maladie avait entraîné une plus grande transmission du virus mais moins de cas graves. Le biologiste Tom Wenseleers tire la sonnette d'alarme. "L'augmentation des nouveaux cas confirmés de Covid en Afrique du Sud, induite par les sous-variantes BA.4 et BA.5 Omicron, donne une bonne idée de ce à quoi ressemblera l'équilibre endémique : une vague significative tous les six mois avec une mortalité et une morbidité importantes", écrit-il sur Twitter. 

L'Afrique du Sud, où moins de 45% de la population adulte est entièrement vaccinée sur une population de près de 60 millions de personnes, a enregistré plus de 3,7 millions de cas et quelque 100 350 décès.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique du Sud

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.