Afghanistan : malgré une promesse d'amnistie, les juges sont pourchassés par les talibans

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : malgré une promesse d'amnistie, les juges sont pourchassés par les talibans
Franceinfo
Article rédigé par
M.Burgot, S.Guillemot, M.Behboudi, P.Miette - franceinfo
France Télévisions

Depuis le 8 septembre 2021, toutes les manifestations sont interdites en Afghanistan. Jeudi 30 septembre, des étudiants ont protesté pour obtenir le droit à l'éducation. 

Un homme rencontré par les équipes de France Télévisions à Kaboul (Afghanistan) doit changer d'adresses semaine après semaine. Il était juge dans une cour d'appel, il a fait condamner des dizaines de talibans à des lourdes peines. "Les talibans vont m'éliminer, j'ai vécu il y a 20 ans sous leur règne. Je sais qu'ils essayeront de se venger", explique-t-il. Quelques jours avant la prise de pouvoir des talibans, le juge a reçu une lettre expliquant qu'il était sur liste rouge et qu'il devait être assassiné.

Les talibans veulent se venger des juges

Dans les rues de Kaboul (Afghanistan), les talibans avaient pourtant promis une amnistie pour tous les fonctionnaires. Belal Karimi de la commission culturelle des talibans confirme mais il apporte une précision : "Pour les juges, nous n'avons pas encore pris de décisions.  Nous déciderons en fonction de la Charia". Une juge afghane, spécialisée dans les violences faites aux femmes a eu le malheur de croiser un taliban qu'elle avait condamné. "Je l'avais condamné à 18 ans de prison, j'ai dû m'enfouir en courant", raconte-t-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.