Les 4 Vérités - Agression de policiers : Edouard Philippe promet "une sévérité sans faille"

Premier ministre, Edouard Philippe est l'invité des 4 Vérités de France 2 ce mercredi 3 janvier.

France 2

Après l'agression de deux policiers dans le Val-de-Marne la nuit du Nouvel An, les forces de l'ordre sont en colère. "Il faut faire preuve d'une sévérité sans faille vis-à-vis de ceux qui attaquent les forces de l'ordre", a déclaré ce mercredi matin dans Les 4 Vérités Édouard Philippe. "J'ai été horrifié par les images".

Les ministres se réunissent dans la matinée autour d'Emmanuel Macron à l'Élysée pour le traditionnel Conseil des ministres suivi d'un "séminaire" et d'un déjeuner commun.

"Les priorités du gouvernement pour les deux mois à venir sont exactement les mêmes que celles qui ont animé le gouvernement depuis sa nomination, à savoir la transformation du pays, le respect des engagements pris par le président de la République pendant la campagne", a-t-il affirmé.

"Je veux que chacun des membres du gouvernement sache ce que font les autres, au rythme où ils vont le faire, pour que nous puissions avoir un travail d'équipe, sans couac, cohérent, compréhensible et efficace", a-t-il assuré.

Le patron de la SNCF a toujours sa "confiance"

À propos du projet controversé de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, "la décision sera prise d'ici la fin janvier. Mais avant, à partir de vendredi, je veux pouvoir discuter avec l'ensemble des élus concernés, les élus municipaux, les élus régionaux et les parlementaires, à partir de vendredi et la semaine prochaine", a-t-il annoncé.

"Quelle que soit la décision que nous prendrons, il y aura une composante d'ordre public", a prévenu Edouard Philippe à propos de l'évacuation du site, où vivent 150 personnes en permanence et 200 autres régulièrement.

Après les incidents dans les gares parisiennes, le président de la SNCF Guillaume Pépy a "par définition ma confiance". "S'il ne l'avait plus, il ne serait plus président de la SNCF", a-t-il conclu.

Le Premier ministre Edouard Philippe, sur France 2, le 3 janvier 2018.
Le Premier ministre Edouard Philippe, sur France 2, le 3 janvier 2018. (FRANCE 2)