En images La tempête Eunice balaie le nord de l'Europe

Les rafales ont laissé derrière elles au moins 16 morts et d'importants dégâts matériels.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min.
Des employés municipaux à l'œuvre dans les rues d'Amsterdam (Pays-Bas), après le passage de la tempête Eunice, le 19 février 2022. (REMKO DE WAAL / ANP / AFP)

Des arbres déracinés, des toitures envolées, des lignes électriques coupées... La tempête Eunice, qui balaie le nord-ouest de l'Europe, a déjà fait au moins 16 morts et laissé dans son sillage d'importants dégâts matériels. Partie de l'Irlande, où elle s'est formée, Eunice est passée vendredi au-dessus d'une partie du Royaume-Uni, puis a convergé vers le nord de la France et du Benelux, avant de poursuivre sa route vers le Danemark et l'Allemagne, samedi 19 février. Franceinfo fait un tour d'Europe des ravages provoqués par ce violent coup de vent, qui a déferlé moins de 48 heures après la tempête Dudley.

Au Royaume-Uni, des rafales à près de 200 km/h

Ce sont les îles britanniques qui ont été frappées en premier par la tempête Eunice. Au Royaume-Uni, trois personnes sont mortes. A Londres, une femme d'une trentaine d'années a été tuée vendredi après-midi par la chute d'un arbre sur la voiture dont elle était passagère. Près de Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre, un quinquagénaire est mort quand des débris ont heurté le pare-brise du véhicule à bord duquel il se trouvait.

Le niveau d'alerte rouge, le plus élevé, a été émis sur le sud du pays de Galles et sur le sud de l'Angleterre, dont Londres, par le service météorologique britannique, une première depuis la mise en place de ce système d'alerte météorologique en 2011. D'importantes rafales ont soufflé sur la capitale britannique.

Une partie du toit de l'O2 Arena, la célèbre salle de spectacle londonienne, s'est envolée sous la puissance du vent.

Une rafale de 196 km/h a été enregistrée sur l'île de Wight, du jamais-vu, tandis que d'autres ont été mesurées à plus de 110 km/h dans les terres, y compris à l'aéroport de Londres Heathrow, où les pilotes ont rencontré des difficultés pour atterrir. Plus de 400 vols ont été annulés dans les aéroports britanniques, selon la société spécialisée Cirium. Le trafic des ferries transmanche a également cessé.

Dans le sud-ouest de l'Angleterre, dans le Somerset, la flèche de l'église Saint Thomas de Wells, emportée par le vent, s'est écrasée sur le sol, sans faire de victime. Au moins 400 000 foyers restaient en outre privés d'électricité samedi matin dans le pays. Les assureurs évaluent le montant des dégâts à plus de 300 millions de livres sterling (360 millions d'euros).

En France, jusqu'à 160 000 foyers privés d'électricité

Dans le nord de la France, au moins huit personnes ont été gravement blessées, et une vingtaine plus légèrement, dans des accidents de la route liés au vent qui a soufflé à près de 140 km/h à Calais et à près de 130 km/h à Lille.

Sur la côte ouest, en Bretagne, des vagues dépassant parfois neuf mètres ont été observées, selon Météo France, et des rafales ont atteint 176 km/h au cap Gris-Nez, dans le Pas-de-Calais, selon l'observatoire privé des tornades Keraunos.

Au plus fort de l'épisode venteux, jusqu'à 160 000 foyers, situés en grande partie dans le Nord et le Pas-de-Calais, ont été privés de courant, a rapporté le gestionnaire du réseau Enedis, vendredi. Après le passage de la tempête Eunice, environ 37 000 foyers étaient toujours sans électricité samedi à 11 heures dans le Nord et le Pas-de-Calais, selon Enedis.

Dans la région de Lille, les sapeurs-pompiers ont reçu plus de 5 000 appels dans la journée. Ils sont intervenus environ 1 600 fois, essentiellement pour des chutes de matériaux. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a affirmé, vendredi sur Twitter, que "l'Etat décrétera dans les meilleurs délais l’état de catastrophe naturelle partout où cela s’avérera nécessaire".

L'ensemble des bus et métros dans la métropole de Lille ont été interrompus "en raison de nombreux objets sur la chaussée", rapporte France Bleu Nord. Au total, 481 chantiers et 68 interventions ont été enregistrés pour l'heure par les sapeurs-pompiers du Nord.

Aux Pays-Bas, quatre personnes tuées

C'est aux Pays-Bas que le passage de la tempête Eunice a été le plus meurtrier, notamment dans la région d'Amsterdam. Quatre personnes ont été tuées par des chutes d'arbres ou dans des accidents, selon les services d'urgence néerlandais. Un autre homme a été violemment percuté par un panneau solaire. 

Tout le réseau ferroviaire néerlandais a été touché et seuls les Thalys Paris-Bruxelles fonctionnaient samedi matin.

A La Haye, des dizaines de maisons ont été évacuées de crainte de l'effondrement du clocher d'une église. Le code rouge a été déclenché et le trafic ferroviaire a été perturbé, voire suspendu entre Amsterdam et Bruxelles. Une reprise est attendue samedi dans l'après-midi. De nombreux arbres ont été déracinés par le vent. 

En Irlande, plus de 80 000 foyers privés d'électricité

C'est en pleine nuit de jeudi à vendredi que la tempête s'est abattue sur la côte irlandaise. Un homme de 60 ans est mort dans le sud-est de l'Irlande, selon la police. Plus de 80 000 foyers étaient privés d'électricité à la mi-journée de vendredi, selon le réseau local ESB.

La tempête Eunice a également engendré des chutes de neige dans le nord du pays, provoquant des embouteillages et des accidents.

En Belgique, une grue effondrée sur un hôpital

En Belgique, un homme de 79 ans qui vivait sur un bateau dans le port de plaisance d'Ypres, dans l'ouest du pays, est mort après être tombé à l'eau en essayant de récupérer des objets envolés. Par ailleurs, un homme de 37 ans atteint vendredi à la tête par un panneau solaire qui s'était envolé a succombé samedi à ses blessures, selon la police de Gand.

A Tournai, situé près de la frontière française, une grue, déstabilisée par le vent, est tombée sur les étages supérieurs d'un bâtiment abritant un service de gériatrie de l'hôpital. Le personnel et les patients, tous indemnes, ont été évacués. Seul le conducteur de la grue a été blessé et a dû être désincarcéré par les services de secours, rapporte la RTBF.

En Allemagne, un tiers du pays en alerte rouge

La tempête Eunice a poursuivi sa route vers l'Allemagne."Il y a un risque de rafales de force tempête violente (niveau 3 sur 4). Rafale maximale : 100-115 km/h", ont prévenu les services météorologiques allemands. Un gros tiers du nord du pays avait été placé en alerte rouge jusqu'à samedi matin. 

Deux personnes sont mortes, selon la police allemande, dont un conducteur tué par la chute d'un arbre sur son véhicule à Altenberge, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, non loin de la ville de Munster. 

Des vents à plus de 140 km/h ont frappé Büsum, sur la côte de la mer du Nord. Les trafics ferroviaires longue distance et régionaux ont été interrompus vendredi, précise la Deutsche Welle (en allemand). Les pompiers ont dû secourir des sauveteurs en mer sur l'île d'Helgoland. 

Quatre personnes sont également mortes en Pologne, où 194 000 foyers ont été privés d'électricité, selon les autorités locales, et où plusieurs liaisons ferroviaires sont suspendues.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.