Cet article date de plus de cinq ans.

Japon : le bilan s'alourdit à 32 mort après une série de séismes

Neuf personnes sont déjà mortes après un premier séisme d'une magnitude de 6,5, survenu jeudi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux étudiants sont morts dans cette maison, près de la préfecture de Kunamoto (sud-ouest du Japon), à la suite du tremblement de terre, survenu le 16 avril 2016. (MASANOBU NAKATSUKASA / AFP)

Le Japon se lève dans la douleur. Un second séisme survenu dans la nuit du vendredi 15 avril au samedi 16 avril, a tué 23 personnes, selon un nouveau bilan. Depuis 48 heures, la série de secousses a fait 32 morts près de la ville de Kumamoto, sur l'île de Kyushu, dans le sud-ouest. Les médias japonais font état de centaines de blessés. 

Un tremblement de terre plus violent que le premier

Ces tremblements de terre ont causé de nombreux dégâts, incendies et glissements de terrain. Dans la zone montagneuse de Minami-Aso, une impressionnante coulée de boue et de pierres a emporté des maisons, coupé une autoroute et isolé du reste du monde un millier d'habitants.

D'une magnitude de 7,3, ce nouveau tremblement de terre est le plus fort enregistré depuis une série meurtrière de plus de 100 secousses qui touchent l'île de Kyushu et plus particulièrement la préfecture de Kumamoto depuis la veille. Le premier séisme enregistré jeudi soir avait une magnitude de 6,5.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.