Laponie : les rennes menacés par le réchauffement climatique

L'urgence climatique est présente dans le monde. Des ours polaires s'étaient rapprochés d'un village dans le nord de la Russie pour manger. En Laponie, les rennes sont fragilisés par les variations inhabituelles de températures.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En Laponie suédoise, le dérèglement climatique bouleverse les traditions. Normalement, les rennes d'élevage quittent les pâturages de montagne pour rejoindre les forêts de l'est, mais ces dernières années, il fait chaud au milieu de l'hiver. La neige qui fond et les averses créent une couche de glace dès que les températures redescendent sous zéro. La glace empêche les rennes de trouver leur nourriture.

+ 3°C en 50 ans

"À cause de ça, les rennes ne peuvent pas renifler les lichens qui poussent au ras du sol. Il y a une couche de glace", déplore Niila Inga, un éleveur. La moitié des rennes a fait demi-tour à la recherche de nourriture. Ils sont menacés de famine. Toute une espèce est d'ailleurs en danger. La moyenne des températures a augmenté de 3°C entre 1961 et 2017. En Laponie, une action en justice a été intentée afin que l'Europe agisse plus vite. Mais un tribunal a rejeté cette action.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un rennes se nourrit dans la toundra, sur l\'archipel norvégien du Svalbard, le 30 octobre 2018.
Un rennes se nourrit dans la toundra, sur l'archipel norvégien du Svalbard, le 30 octobre 2018. (RAPHAEL SANE / BIOSPHOTO / AFP)