"Le plus gros de l'épisode sera pour dimanche soir" : la tempête Ciara va balayer le nord de la France, des rafales de 140 km/h attendues

Météo France évoque auprès de franceinfo "une forte tempête hivernale", rappelant qu'il est "plutôt normal" qu'elles frappent en France en cette saison.

Des promeneurs sur la digue de Wimereux (Pas-de-Calais) lors du passage de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018.
Des promeneurs sur la digue de Wimereux (Pas-de-Calais) lors du passage de la tempête Eleanor, le 3 janvier 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Le vent va à nouveau souffler sur la France. La tempête Ciara doit déferler sur le tiers nord de l'Hexagone, dimanche 6 février. Des rafales jusqu'à 120 km/h sont attendues sur le littoral et localement des vents de 140 km/h vont balayer les hauteurs des Vosges, indique Météo France à franceinfo.

Voici à quoi s'attendre pour cette "forte tempête hivernale", qui frappera le pays en raison de la présence d'un puissant anticyclone au-dessus des Açores et de la péninsule ibérique et du cœur de la dépression au nord des îles britanniques.

Des vents puissants dès dimanche matin

"Le plus gros de l'épisode sera pour dimanche soir", mais des vents puissants seront constatés dès dimanche matin, indique à franceinfo Marion Pirat, prévisionniste à Météo France. Des rafales entre 70 km/h et 80 km/h sont attendues entre la Bretagne, le bassin parisien et les Hauts-de-France et des rafales à 100 km/h sur les côtes de la Manche.

Le vent va se renforcer dans l'après-midi, avec des pointes à 90 km/h à l'intérieur des terres, voire 100 km/h sur les Hauts-de-France. "Sur le littoral, il sera un peu plus puissant et il pourrait atteindre 120 km/h", précise Marion Pirat.

Dans la soirée, "sur les caps exposés de la Manche, on pourra atteindre 120 à 140 km/h", écrit également Météo France dans un communiqué. Au cours de la nuit, les fortes rafales vont se décaler vers le Nord-Est et c'est toute la région du Grand Est qui sera touchée par des rafales entre 100 km/h et 120 km/h. "On pourrait même avoir des rafales à 140 km/h sur les hauteurs des Vosges", relève Marion Pirat. "Et le vent continuera à souffler sur le Grand Est toute la matinée de lundi."

Des fortes précipitations et des risques d'inondations

La tempête Ciara sera accompagnée de "pluies assez soutenues" sur les zones bordant la Belgique et le Luxembourg. Elles surviennent à la suite de précipitations importantes au début du mois de février, "au nord de la Seine jusqu'aux Ardennes", rappelle Marion Pirat. Le sol étant déjà saturé en eau, il y a un risque d'inondations dans ces régions, des cours d'eau pourraient repartir à la hausse.

Marion Pirat relève que les sols gorgés d'eau retiennent plus difficilement les racines des arbres et que ces derniers risquent de davantage tomber sous l'effet conjugué des vents violents.

Des vagues sur la Manche et la Bretagne

La prévisionniste souligne que dans un contexte de coefficients de grandes marées, un risque de vagues-submersion est à craindre sur la Manche et la Bretagne dès dimanche soir. "On attend des vagues de l'ordre de six mètres au large, donc cela fera l'objet d'une surveillance particulière", souligne-t-elle.

Dans le Finistère, la préfecture a abaissé la vitesse sur le pont de l'Iroise à Brest à 70km/h, à compter de dimanche midi et jusqu'à lundi 10 heures.

France 3 Bretagne rappelle quelques mesures de précaution à prendre, comme le respect impératif des horaires de marée et l'anticipation de la remontée de la mer pendant la pêche. "Compte tenu des coefficients très élevés, la mer va se retirer très loin et donc remonter d’autant plus vite", écrit notamment le site.