Cet article date de plus de deux ans.

Le parquet de Versailles ouvre une enquête préliminaire après le déraillement d'un RER B dans les Yvelines

Une rame s'est renversée mardi matin, après un glissement de terrain provoqué par les intempéries.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une rame du RER s'est renversée, le 12 juin 2018,  entre Saint-Rémy-les-Chevreuse (Yvelines) et Courcelle-sur-Yvette (Essonne).  (ALPHACIT NEWIM / CROWDSPARK / AFP)

Une enquête préliminaire a été ouverte pour "blessures involontaires", mardi 12 juin, a indiqué le parquet de Versailles à franceinfo, après le déraillement d'une rame du RER B dans les Yvelines. Cette ouverture d'enquête permettra d'encadrer les investigations menées par la brigade de recherche de Rambouillet qui est chargée de déterminer les éventuelles responsabilités humaines dans cet accident, explique une source judiciaire.

Mardi matin, un train s'est couché sur le côté après un glissement de terrain, provoqué par les fortes intempéries, entre Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines) et Courcelle-sur-Yvette (Essonne). La première voiture du train est parvenue à "passer" mais avec l'effondrement du talus, "les trois suivantes se sont couchées", a expliqué Catherine Guillouard, la PDG de la RATP. 

Tous les blessés sont sortis de l'hôpital

Sept personnes ont été légèrement blessées, dont trois ont été hospitalisées. Parmi elles se trouvait une femme enceinte. Ces trois personnes ont pu rentrer chez elles dans la journée. Les quatre autres avaient directement été soignées sur place et ont pu repartir sans passer à l'hôpital. 

La remise en état des voies prendra "sans doute plusieurs jours", a annoncé la patronne de la RATP. Des bus de substitution ont été mis en place. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.