Cet article date de plus de sept ans.

Ouragan Matthew : L'aide humanitaire tarde à venir dans certaines zones du sud-ouest d'Haïti

L'ouragan Matthew a dévasté le sud-ouest de Haïti mardi 4 octobre. Les autorités comptent près de 900 morts. Les survivants, eux, attendent une action de secours qui ne vient pas, selon le journaliste haïtien Carel Pedre.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les habitants regardent les dégâts causés par l'ouragan Matthew, le 7 octobre 2016.  (HECTOR RETAMAL / AFP)

La situation reste très compliquée dans le sud-ouest de Haïti, ravagé mardi 4 octobre par le passage de l'ouragan Matthew, et où les dégâts sont très importants, a rapporté sur franceinfo le journaliste haïtien Carel Pedre. Selon le dernier bilan des autorités, relayé par l'agence Reuters, Matthew a fait près de 900 morts à Haïti.

franceinfo : Quelle est la situation sur place, dans la région des Cayes ?

Carel Pedre : J'ai constaté les dégâts, des plantations, des maisons, des églises, des écoles détruites par l'ouragan. J'ai rencontré des sinistrés aux abois qui n'ont pas de toit, pas d'accès à la nourriture ni à l'eau potable, ni aux services d'hygiène, et qui attendent un mot des autorités. Ils ont besoin, en priorité, de tôles, de bois et de clous pour reconstruire les toits des habitations, car beaucoup dorment en ce moment à ciel ouvert. J'ai vu des enfants qui dormaient sous les cartons, des gens sont en train de réparer leurs maison avec du carton ou des pièces en plastique qu'ils trouvent par terre.

Comment l'aide humanitaire est-elle acheminée sur place ?

Il n'y a pas encore eu d'action de secours, puisque le gouvernement et la communauté internationale sont en train d'évaluer la situation afin d'apporter une réponse appropriée.

Les Haïtiens manquent aussi d'eau potable, est-ce qu'il y a un risque de maladie, comme le choléra ?

Oui, définitivement... Le risque était déjà là avant le passage de l'ouragan, et le risque a augmenté avec le passage de Matthew. Les sinistrés n'ont pas accès à l'eau potable, l'ouragan a inondé plein de villes. Les vêtements des gens sont mouillés, c'est de l'eau contaminée, et l'eau avec laquelle ils peuvent faire la lessive n'est pas propre. Il y a donc un très gros risque.

"Pas encore d'action de secours à Haïti" (Carel Pedre, journaliste)
Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.