EN IMAGES. Ces 17 photos montrent que 2017 a été une année catastrophique pour la planète

Ouragans, séismes, incendies, extinction de masse des animaux... Cette année a apporté son lot de désastres écologiques.

"Les Etats-Unis vont se retirer de l'accord de Paris sur le climat" : le 1er juin 2017, dix-huit mois après la signature de l'accord historique, Donald Trump choisit d'en exclure le deuxième pays le plus pollueur au monde. La planète n'avait pourtant pas besoin de ça cette année. Des ouragans Irma, Harvey et Maria en passant par la fonte de l'Arctique, la sixième extinction de masse des animaux et les vagues de pollution record : la planète a souffert. Retour en 17 photos sur les catastrophes marquantes de 2017.

117
En janvier 2017, l'étendue de la banquise en Arctique mesurait 13,3 millions de km2. Et ce n'est pas une bonne nouvelle. Car d'après le Centre national américain de données sur la neige et la glace (NSIDC) c'est 258 000 km2 de moins qu'en 2016. En un an, la banquise a donc perdu une surface supérieure à celle du Royaume-Uni.  NASA / REUTERS
217
La Californie a été en proie cette année à des phénomènes météorologiques spectaculaires. En février, c'est la ville de San José, et son million d'habitants, qui se retrouve prise au piège par les inondations les plus importantes de ces cent dernières années dans cette zone. Après des pluies diluviennes, les cours d'eau de la région débordent dans la ville, prenant les habitants par surprise. Mélangée au fuel, l'eau est très polluée et les rescapés doivent tout nettoyer rapidement.  NOAH BERGER / AFP
317
C'était un accord historique. Signé par 195 pays en décembre 2015 à Paris lors de la COP 21, le texte visait à maintenir le réchauffement climatique en dessous des 2°C. Mais le 1er juin 2017, Donald Trump décide de quitter l'accord provoquant la consternation de nombreux pays. Emmanuel Macron parle alors d'une "faute pour l'avenir de la planète". L'organisation du One Planet Summit est proposée par la France après cette annonce.  BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
417
Une fois de plus cette année, le Portugal a été en proie à de gigantesques incendies meurtriers. Les feux de l'été font 110 victimes. Une vingtaine de sinistres se déclenchent à nouveau en octobre. Entre début janvier et fin septembre 2017, près de 216 000 hectares de végétation partent en fumée. Le président de la République, Marcelo Rebelo de Sousa, a passé Noël dans les régions sinistrées par les incendies PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
517
La Galice, région du nord-ouest de l'Espagne, est touchée par de violents incendies au cours de l'été et en octobre. D'innombrables départs de feu sont recensés. Le dimanche 15 octobre, 125 incendies brûlent en simultané. Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, parle alors d'actes criminels.   MIGUEL RIOPA / AFP
617
Côté français, l'incendie de Bormes-les-Mimoas (Var) marque l'été. Il se déclare dans la nuit du 25 au 26 juillet. Environ 12 000 personnes sont évacuées et plus de 600 pompiers sont mobilisés pour éteindre le feu. Sa progression est stabilisée dès le jeudi 27 juillet. Plus de 7 000 hectares de végétation partent en fumée dans le Var mais aussi dans le Vaucluse, en Haute-Corse et dans les Bouches-du-Rhône assaillis par les incendies au même moment.  ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
717
Le Texas connaît cet été des précipitations record avec 1 250,3 mm d'eau relevés. A partir du 27 août, l'ouragan Harvey frappe cet Etat du sud des Etats-Unis et particulièrement la ville de Houston et ses 3,2 millions d'habitants. Des dizaines de morts et des dégâts titanesques sont estimés entre 30 et 100 milliards de dollarsJOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
817
Dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017, l'ouragan Irma sème la destruction aux Antilles faisant 11 morts à Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Il poursuit sa trajectoire dévastatrice jusqu'à Cuba avant d'atteindre la Floride le 10 septembre faisant plus de cinquante victimes. Ce gigantesque ouragan de la taille du Texas est le plus puissant jamais enregistré dans l'Atlantique. Sur les îles françaises, le coût financier des dégâts s'annonce historique et avoisinerait les 1,2 milliard d'eurosLIONEL CHAMOISEAU / AFP
917
Après le passage d'Irma début septembre, c'est ensuite l'ouragan Maria qui ravage la Martinique, la Dominique et la Guadeloupe. Sur l'île de Porto Rico, les dégâts humains et matériels sont considérables et des rues complètement dévastées.  RICARDO ARDUENGO / AFP
1017
En 2017, le Vietnam a dû faire face à une dizaine de tempêtes tropicales. Mais c'est le typhon Damrey qui a été le plus meurtrier. Le 4 novembre, il ravage la ville d'Hoi An, classée au patrimoine de l'Unesco. Près de cent personnes périssent dans quatre provinces du centre et du sud du pays à cause des inondations et des glissements de terrain.  STR / AFP
1117
En novembre, l'alerte pollution est maximale à New Delhi, en Inde. Un épais brouillard recouvre la capitale avec un taux record de particules fines : 40 fois la limite admise par l'OMS. Les écoles sont fermées plusieurs jours et les médecins de la ville déclarent l'état d'urgence sanitaire. A l'origine de ce nuage hautement toxique ? Un mélange de feux agricoles, d'une vague de froid et d'émissions de gaz dans la ville. SAJJAD HUSSAIN / AFP
1217
La Chine a connu cet hiver d'impressionnants pics de pollution. A plusieurs reprises cette année, un épais brouillard toxique chargé de particules fines recouvre Pékin. Mais depuis le 15 novembre, la capitale aux plus de 20 millions d'habitants a lancé une trêve hivernale de la pollution en forçant les usines à charbon à suspendre leur activitévoire même en fermant certaines centrales CHINA STRINGER NETWORK / X03234
1317
La fin de l'année est particulièrement éprouvante pour le sud-ouest de la Californie. Le "feu Thomas" qui sévit depuis le 4 décembre a détruit une surface équivalente aux villes de New-York, Washington et San Francisco réunies. C'est l'incendie le plus dévastateur qu'a connu cet Etat. D'après Le Monde, les sauveteurs ne pensent pas pouvoir le déclarer éteint avant le 7 janvier 2018.    GENE BLEVINS / X01685
1417
Les abeilles sont de plus en plus menacées et les chiffres sont inquiétants : leur mortalité était de 5% en 1997. Vingt ans plus tard, en 2017, elle grimpe à 30%. En cause : l'utilisation de pesticides tels que les néonicotinoïdes, la canicule et l'introduction du frelon asiatique. DAMIEN MEYER / AFP
1517
Depuis 2009, une ruée vers l'or s'organise en toute illégalité au Pérou. D'après l'enquête de CNN, des milliers de mineurs péruviens ont commencé à venir s'installer en pleine forêt amazonienne, dans la région de la Madre de Dios pour profiter des cours de l'or, qui ont atteint des prix très élevés. Sur ces deux photos, on peut voir les abords d'une rivière en 2015, avant leur installation et en 2017 : la forêt semble avoir été bombardée. Difficile pour le gouvernement de réguler cette activité car en l'interdisant complètement, des dizaines de milliers de mineurs se retrouveraient plongés dans une très grande pauvreté.  Upper Malinowski River: October 2015 to October 2017 (©2017 Planet Labs, Inc. cc-by-sa 4.0)
1617
"La réelle ampleur de l’extinction de masse qui touche la faune a été sous-estimée : elle est catastrophique." C'est le constat alarmant dressé par trois biologistes dans une étude parue dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences  (PNAS). Ces chercheurs américains et mexicains affirment que les vertébrés reculent massivement sur Terre. Au total, 32% des espèces étudiées ont baissé en terme de population et d'étendue. A titre d'exemple, en 2016, il n'y avait plus que 7 000 guépards sur la planète.  JOHN WESSELS / AFP
1717
2017 a été une année dramatique pour les défenseurs de l'environnement. Le chiffre est glaçant : 185 personnes ont été assassinées cette année parce qu'elles défendaient des terres, des animaux, des forêts, des ressources naturelles... Sur cette photo, l'une de ces victimes : Wayne Lotter qui luttait activement contre le braconnage des éléphants en Tanzanie à travers sa fondation. Ces décès comptabilisés par l'ONG Global Witness sont toutefois moins nombreux qu'en 2016, année plus meurtrière que jamais avec 201 assassinats.  DANIEL HAYDUK / AFP