États-Unis : la production de charbon continue

Le charbon est une énergie fossile à laquelle Donald Trump ne veut pas renoncer. Les équipes de France 3 livrent leurs explications.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Avec son retrait de l'accord de Paris, Donald Trump confirme sa volonté de défendre le charbon. Il y a quelques mois, face à des mineurs, ses propos étaient clairs. "On va mettre fin à la guerre contre le charbon. Je prends l'accord historique de lever les restrictions sur la production d'énergie", avait alors déclaré le président américain. Dans une exploitation de l'Illinois, les employés reprennent espoir, après les 10 000 postes supprimés par Barack Obama. Aux États-Unis, le charbon représente 21% de la production d'énergie. Il fait vivre 65 000 personnes.

La Chine reste engagée

L'Amérique est le deuxième plus gros pollueur mondial après la Chine. La Chine est pourtant le premier producteur de charbon au monde et le pays a fait un choix tout autre. Engagé dans l'accord de Paris, la Chine a déjà réduit sa production de 5%. La Chine s'est engagée à poursuivre dans cette voie. Et en Europe où la Pologne et l'Allemagne sont les plus gros producteurs de charbon, toutes les centrales à charbon devraient fermer d'ici 2030, selon l'engagement pris à Paris lors de la COP21.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du charbon stocké dans une centrale thermique près de Somerset dans le Kentucky (Etats-Unis), le 19 avril 2017.
Du charbon stocké dans une centrale thermique près de Somerset dans le Kentucky (Etats-Unis), le 19 avril 2017. (NICHOLAS KAMM / AFP)