Températures trop douces : la nature s'affole

France 3 s'intéresse aux conséquences de la météo trop douce sur la nature.

FRANCE 3

Vendredi 18 décembre, les températures sont particulièrement douces. Cela dure depuis plusieurs jours déjà et le mercure ne semble pas décider à baisser d'ici la fin du mois. Conséquences, les bourgeons sont déjà là, la nature ne sait plus où donner de la tête. Et ce sont les jardiniers qui ont beaucoup de travail. À Puilboreau (Charente-Maritime), Alexandre Depraetre témoigne au micro de France 3 : "C'est une période où on peut faire d'autres activités comme l'élagage ou des petites créations de jardins, des plantations... Et là, on est obligé de jongler entre les plantations et la tonte de pelouse, donc on a un petit peu double boulot en ce moment".

Des conséquences vitales sur les végétaux

Les températures sont supérieures de 6 à 8° aux moyennes saisonnières. Et la nuit, elles descendent rarement en dessous de 5°. À La Rochelle, on redoute l'arrivée brutale de l'hiver. "Si la température venait à descendre très rapidement, sur les végétaux de type méditerranéen ou de bord de mer, oui il y aura des conséquences vitales sur les végétaux", confie le responsable du centre horticole municipal.
2015 est l'année la plus chaude depuis 1880. Même les abeilles s’épuisent à la tâche.

Le JT
Les autres sujets du JT
La taxe \"cabanes de jardin\" est entrée en vigueur en 2012.
La taxe "cabanes de jardin" est entrée en vigueur en 2012. (MAXPPP)