EN IMAGES. Bretagne et Sud-Est : les premiers dégâts laissés par la tempête Alex sur son passage

Depuis jeudi, plusieurs départements sont en vigilance pluie-inondations et vents violents sur l'ensemble du pays. Dans les Alpes-Maritimes, en alerte rouge, les précipitations devraient attendre leur pic dans la soirée de vendredi. 

La période automnale est souvent synonyme d'intempéries et de tempêtes. Cette année, c'est Alex qui provoque de fortes précipitations en plus du vent violent, avec des rafales jusqu'à 120 km/h et des orages dans les Alpes-Maritimes, vendredi 2 octobre. A Nice (Alpes-Maritimes), le "pic" est attendu entre 18 et 20 heures.

>> Tempête Alex : suivez l'évolution de la situation en direct

Jeudi, c'est la Bretagne, en particulièrement le Morbihan, qui avait été placée en alerte. Quelque 45 000 foyers étaient privés d'électricité vendredi dans le département. La préfecture précise que le département est en vigilance jaune vent violent, pluie-inondations et risque de submersion marine. 

17
Un homme porte une branche emportée par le tempête Alex sur une route de Quiberon (Morbihan), dans la soirée du 1er octobre 2020. LOIC VENANCE / AFP
27
Des arbres arrachés par la tempête Alex à la Trinité-sur-Mer (Morbihan), le 2 octobre 2020. MAXPPP
37
Les dégâts des vents violents à Vannes (Morbihan), le 2 octobre 2020. LOIC VENANCE / AFP
47
Le toit d'un lycée de Vannes (Morbihan), qui s'est effondré à cause du vent, le 2 octobre 2020. LOIC VENANCE / AFP
57
Les vents violents ont aussi balayé la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), le 2 octobre 2020. ARIE BOTBOL / HANS LUCAS
67
Un passant teste la puissance des vents vers la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes). FREDERIC DIDES / HANS LUCAS
77
Les vagues sur une plage de Menton (Alpes-Maritimes), le 2 octobre 2020. MAXPPP