Tempête Alex : huit personnes, dont deux pompiers, recherchées dans les Alpes-Maritimes

Deux pompiers à bord de leur véhicule ont été emportés dans l'effondrement d'une route à La Bollène-Vesubie, a annoncé sur franceinfo Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

La tempête Alex s\'abat sur Nice (Alpes-Maritimes), le 2 octobre 2020.
La tempête Alex s'abat sur Nice (Alpes-Maritimes), le 2 octobre 2020. (VALERY HACHE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Huit personnes étaient désormais recherchées dans les Alpes-Maritimes, vendredi 2 octobre. Le département, en vigilance rouge "pluie-inondation" et "crues" en raison du passage de la tempête Alex, subit de fortes rafales de vent et d'intenses précipitations. Six personnes étaient déjà recherchées en début de soirée mais deux pompiers sont maintenant concernés. Ils se trouvaient à bord de leur véhicule lorsque celui-ci a été emporté dans l'effondrement d'une route à La Bollène-Vesubie, a annoncé sur franceinfo Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. 

>> Tempête Alex : ce direct est désormais terminé. Pour suivre l'évolution de la situation du samedi 3 octobre, rendez-vous sur notre direct du jour

Au moins huit personnes recherchées. Deux pompiers sont recherchés dans les Alpes-Maritimes. Leur véhicule a été emporté dans l'effondrement d'une route à La Bollène-Vesubie, a annoncé sur franceinfo Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. "C'est probablement la pire des choses qui puisse nous arriver", a-t-il déclaré. Outre ces deux pompiers, les autorités sont à la recherche de six personnes. Deux personnes qui ont disparu à Roquebillière, une commune de 1 800 habitants de la vallée de la Vésubie, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nice. Ils "s'étaient réfugiées sur le toit de leur maison entourée par les eaux et la maison s'est écroulée avec les deux personnes dessus", selon Philippe Loos, le secrétaire général de la préfecture des Alpes-Maritimes. Une troisième personne est également portée disparue à Tende, dans le parc du Mercantour. La préfecture a par ailleurs reçu "trois autres signalements (...), là où des témoins ont signalé des personnes au bord de l'eau et qui n'y étaient plus quelque temps après, donc pas de signalement précis mais nous avons quand même déclenché les secours", a poursuivi Philippe Loos.

Un pont écroulé. Il a été emporté par les flots, vendredi, en fin d'après-midi, au dessus de la commune de Saint-Martin-Vésubie. "Les dégâts sont considérables à Saint-Martin-Vésubie, qui est l'épicentre du phénomène", a déclaré le député (LR) Eric Ciotti, affirmant qu'il était "tombé 235 mm d'eau en quelques heures""La station-service du village (de Saint-Martin-Vésubie) a été emportée, des maisons ont été fortement endommagées, le stade et le cimetière sont noyés", a ajouté le premier adjoint au maire du Village. D'après lui, "sur les rivières Vésubie et Tinée, avec des débits respectifs de 450 et 900 m3, nous sommes à un niveau de crue centennale".

Quelque "200 interventions"En tout "plus de 600 personnes sont mobilisées sur le terrain avec beaucoup de moyens", a détaillé, en fin d'après-midi, René Dies, directeur du service départemental d'incendie et de secours des Alpes-Maritimes. Il a précisé que les pompiers ont réalisé "200 interventions" qui sont très difficiles à réaliser avec un "risque de mettre en péril les sapeurs-pompiers".

Plus que trois départements en vigilance orange. Seulement trois départements sont maintenus en alerte orange par Météo France, vendredi soir. Il s'agit des Côtes d'Armor en vigilance "pluie-inondation", des Alpes-de-Haute-Provence en vigilance "crues" et de la Corse-du-Sud en vigilance "vague-submersion".

 13 500 clients privés d’électricité dans les Alpes-Maritimes, 45 000 dans le Morbihan. Vendredi soir, en milieu de soirée, Enedis Cote d'Azur a indiqué que quelque 13 500 clients étaient privés d'électricité dans les Alpes-Maritimes. La préfecture du Morbihan a indiqué que 45 000 foyers étaient également électricité.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ALEX

23h43 : Plusieurs évacuations ont eu lieu à Saint-Martin Vésubie (Alpes-Maritimes), où des maisons étaient menacées par la montée des eaux. Ce soir, plusieurs villages, notamment Clans et Venanson, sont inaccessibles à cause d'éboulements, couplés à des coupures d'électricité ou de réseau téléphonique. Il y a 600 personnes mobilisées sur place notamment 415 gendarmes. En tout 200 interventions ont été réalisées.

23h34 : Nouveau point sur la situation dans les Alpes-Maritimes. Deux habitants de Roquebillière ont été emportés par les eaux après s'être réfugiés sur le toit de leur maison. Sur la même commune, un gendarme a également été emporté par les eaux alors qu'il se trouvait dans les locaux de la caserne. Deux sapeurs pompiers en intervention sont tombés à l'eau après l'effondrement d'une route à La Bollène-Vésubie. Par ailleurs, on est sans nouvelles de trois autres personnes. Elles ont été signalées au bord de l'eau par des témoins, qui les ont perdues de vue.

23h13 : Alors que la situation reste critique dans les Alpes-Maritimes, département toujours classé en vigilance rouge, la situation s'améliore dans les autres départements concernés par une alerte. Les Côtes-d'Armor (pluie-inondation), les Alpes-de-Haute-Provence (crues) et la Corse-du-Sud (vagues-submersion) restent cependant sous vigilance orange.


22h56 : La nouvelle a été annoncée sur franceinfo par Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. "C'est probablement la pire des choses qui puisse nous arriver", a déclaré ce dernier.

22h54 : Deux pompiers sont désormais recherchés, car leur véhicule a été emporté dans l'effondrement d'une route à La Bollène-Vesubie (Alpes-Maritimes).

22h25 : Le Finistère sort de la liste des départements en alerte météo orange, annonce Météo France. Dix autres départements restent en alerte météo orange, dans une zone allant de la Côte-d'Or au Var, en ajoutant les Côtes-d'Armor. Les Alpes-Maritimes restent en alerte rouge pour risque de pluie-inondation et de crue.

22h20 : Six personnes sont désormais recherchées par les secours dans la région niçoise. Il y a d'abord le cas de deux habitants réfugiés "sur le toit de leur maison entourée par les eaux" avant que le bâtiment ne s'écroule, à Roquebillière. Une autre personnes est portée disparue à Tende. La préfecture a également reçu trois autres signalements, sans avoir la certitude que ces personnes aient bien disparu. "Des témoins ont signalé des personnes au bord de l'eau et qui n'y étaient plus quelque temps après", précise Philippe Loos, secrétaire général de la préfecture.

22h05 : Voici les principaux titres de l'actualité :

• La situation est préoccupante dans les Alpes-Maritimes, département placé en vigilance rouge pluie-inondation et crues. Deux personnes sont portées disparues à Roquebillère et une à Tende. Un pont s'est effondré près de Saint-Martin-Vésubie, localité de quelque 1 400 habitants.

Emmanuel Macron est passé à l'offensive contre l'islam radical avec le renforcement des contrôles à tous les niveaux. Il a promis qu'une loi sera présentée au Parlement le 9 décembre.

Testé positif au Covid-19, le président américain Donald Trump présente des "symptômes légers" et garde "bon moral", a affirmé son chef de cabinet.


Le président russe et le Premier ministre arménien ont exprimé leur "sérieuse préoccupation" sur la présence supposée de combattants pro-turcs du Moyen-Orient au Haut-Karabakh, théâtre de combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais, selon le Kremlin.


Le jeune Français Hugo Gaston, 20 ans, a réalisé l'exploit d'éliminer le Suisse Stan Wawrinka, pour se hisser en huitièmes de Roland-Garros.

21h58 : A l'heure actuelle, 9500 clients sont privés d’électricité, poursuit la préfecture. Compte tenu des difficultés d'accès, le courant ne pourra pas être rétabli avant demain matin dans certains secteurs de 13 communes : Levens, La Brigue, Roquebillière, Belvédère, Saint-Martin-Vésubie, Lucéram, Touët-de-L'Escarène, Tournefort, Utelle, La Tour-sur-Tinée, Bollène-Vésubie, Valdeblore et Tende.

21h51 : Les réseaux téléphoniques sont coupés dans certains secteurs des vallées de la Roya, la Tinée et la Vésubie, explique la préfecture des Alpes-Maritimes. "Il est donc dans ces secteurs, très difficile de contacter par téléphone les habitants. Il convient de ne pas surcharger les réseaux et d’attendre le rétablissement de la situation."

21h37 : Le niveau du Var (aval) continue de monter, avertit France Bleu Azur. Un pic est attendu vers 23 heures avec un débit de 3 000 à 3 300m3/s et il est donc très fortement conseillé de rester à son domicile. Une décrue durable n'est pas attendue avant la seconde partie ou fin de nuit, explique Vigicrues.

20h56 : Deux personnes sont portées disparues à Roquebillière (Alpes-Maritimes), annonce la préfecture à franceinfo. Ces deux personnes se trouvaient sur le toit de leur maison lorsque le bâtiment a été emporté par les eaux. Le secteur de Saint-Martin-Vésubie fait partie des plus touchés, avec des maisons évacuées et un pont qui a été emporté par les flots. La commune se trouve à la frontière de l'Italie, dans l'arrière-pays.

20h40 : A Rimplas (Alpes-Maritimes), village de la vallée de la Tinée, "on a dû évacuer trois femmes, une dame âgée et deux employés d'un restaurant au bord de la rivière", a déclaré à l'AFP la maire, Christelle D'Intorni. "La Tinée fait des vagues mais ne déborde pas encore", ajoutait-elle en début de soirée.

20h45 : A Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes), tout près de Cannes, la mairie dit avoir "procédé à l'évacuation préventive d'une centaine de personnes présentes dans un camping au bord du Riou ou qui habitent des rez-de-jardin ou des rez-de-chaussée inondables". Ces personnes sont relogées dans un gymnase de la ville, pour les autres dans des chambres d'hôtels réservées par la ville.

20h26 : Par ailleurs, l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes) déconseille aux passagers de se rendre sur le site, "en raison des conditions météorologiques très difficiles". Ceux-ci sont invités à contacter leurs compagnies aériennes.

20h08 : La Ville de Nice (Alpes-Maritimes) annonce que le palais Nikaïa sera ouvert aux habitants qui ne peuvent plus accéder aux vallées pour rentrer chez eux. Un numéro de téléphone est disponible.

20h09 : Voici les principaux titres de l'actualité :

• La situation est préoccupante dans les Alpes-Maritimes, département placé en vigilance rouge pluie-inondation et crues. Le secteur de Saint-Martin-Vésubie est particulièrement concerné. Un pont s'est effondré et des magasins sont noyés. Suivez notre direct.

•Le Haut Conseil de la santé publique examine actuellement le protocole proposé par les restaurateurs, pour leur permettre de rester ouverts même en zone d'alerte maximale, a indiqué le ministère de la Santé.

Le président russe et le Premier ministre arménien ont exprimé leur "sérieuse préoccupation" sur la présence supposée de combattants pro-turcs du Moyen-Orient au Haut-Karabakh, théâtre de combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais, selon le Kremlin.

Testé positif au Covid-19, le président américain Donald Trump présente des "symptômes légers" et garde "bon moral", a affirmé son chef de cabinet.

19h53 : Les secours ont lancé plusieurs opérations de recherche dans le secteur de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) après avoir reçu des signalements d'habitants, ce qui ne veut pas dire que lesdites personnes sont réellement portées disparues. Les autorités tentent actuellement de recouper les informations de terrain mais le travail est extrêmement difficile. Franceinfo vous tiendra informés dans ce direct.

19h48 : La Roya entre en crue et plusieurs véhicules ont été emportés, rapporte un journaliste de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur présent à Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes).

19h47 : "Plus de 600 personnes sont mobilisées sur le terrain avec beaucoup de moyens", explique sur franceinfo le directeur du service départemental d'incendie et de secours des Alpes-Maritimes, René Dies. Les pompiers ont réalisé "200 interventions" et "ce sont des interventions très difficiles à réaliser parce qu'on doit faire face à des crues torrentielles et on risque de mettre en péril les sapeurs-pompiers".

19h47 : "C'est apocalyptique", a témoigné auprès de l'AFP le gérant d'une brasserie de Saint-Martin-Vésubie. "L'eau est 7 à 8 m au-dessus des niveaux habituels", a-t-il affirmé, soulignant que tous les commerces du villages avaient été désertés et que les habitants s'étaient réfugiés chez eux. Les communications sont extrêmement difficiles avec la commune.

19h46 : Deux personnes sont recherchées dans le secteur de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), annonce la préfecture à France 3 Côte-d'Azur.

19h46 : La vigilance orange est levée en Ardèche, dans la Drôme et dans le Vaucluse, annonce Météo France. Il reste donc 12 départements en orange pour vent violent, pluie inondation ou vague-submersion, dont la liste est disponible à cette adresse. Les Alpes-Maritimes cumulent une vigilance rouge pour pluie-inondations et risque de crues.

19h46 : Un pont a été emporté par les flots au-dessus de la commune de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), qui est actuellement l'épicentre des intempéries. "La station-service du village a été emportée, des maisons ont été fortement endommagées, le stade et le cimetière sont noyés", a ajouté Eric Ciotti, député LR du département et premier adjoint au maire du village.

19h46 : Comme si cela ne suffisait pas, les Alpes-Maritimes viennent également d'être placées en vigilance rouge aux crues, annonce Vigicrues. Sur les 12 dernières heures, "les pluies orageuses ont donné 200 à 300 mm du nord-est du Var aux Préalpes de Grasse et jusqu'en vallée de la Tinée", précise Météo France.



VIGICRUES

19h46 : La situation se dégrade fortement dans les Alpes-Maritimes, département placé en vigilance rouge aux pluies et aux inondations. "Conformément aux prévisions, nous avons une intensification des pluies et des orages quasiment sur l'ensemble du territoire départemental", explique sur franceinfo le préfet Bernard Gonzalez. Plus de 8 000 foyers sont privés d'électricité, notamment Saint-Martin-Vésubie, Belvédère et Roquebilière, précise France Bleu Azur.

Image

18h13 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

"La situation devient de plus en plus difficile" dans les Alpes-Maritimes, en vigilance rouge en raison des fortes pluies attendues et des risques d'inondations liés à la tempête Alex, indique sur franceinfo le préfet du département. "Il y a des cours d'eau qui sont de plus en plus chargés, des villages qui sont menacés. Des évacuations ont commencé", poursuit-il. Suivez notre direct.


• Limitation de l'instruction à domicile, fin de la formation des imams à l'étrangers... Le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, a détaillé ce midi les grandes lignes du plan d'action pour lutter contre les "séparatismes". Voici ce qu'il faut retenir de ses annonces.


•Le Haut Conseil de la santé publique examine actuellement le protocole proposé par les restaurateurs, pour leur permettre de rester ouverts même en zone d'alerte maximale, a indiqué le ministère de la Santé. Suivez notre direct.


• Alors que Michel Barnier fait état de "divergences sérieuses et persistantes" entre Londres et Bruxelles, le Royaume-Uni se dit "inquiet" du manque de temps pour surmonter ces désaccords avec l'Union européenne, à trois mois de la fin de la période de transition. Les prochains jours s'annoncent décisifs, a commenté la chancelière allemande, Angela Merkel.

18h12 : Sur franceinfo, le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, appelle les habitants faire preuve de la plus grande prudence" et "à rester chez soi". "Il y a de nombreuses routes qui ont été touchées par des éboulements, par des affaissements, ce sont toutes ces routes qui montent vers le moyen et haut pays vers les vallées", précise-t-il.

17h50 : "Il y a des cours d'eau qui sont de plus en plus chargés, des villages qui sont menacés. Des évacuations ont commencé."

"La situation devient de plus en plus difficile" dans les Alpes-Maritimes du fait des intempéries, indique sur franceinfo le préfet du département, Bernard Gonzalez. "Conformément aux prévisions, nous avons une intensification des pluies et des orages quasiment sur l'ensemble du territoire départemental", poursuit-il. Les Alpes-Maritimes sont toujours en vigilance rouge pour pluie-inondation.

17h11 : Dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes, "les cumuls totaux pourront atteindre 450 mm localement", prévient Météo France. "L'épisode méditerranéen a déjà donné des cumuls considérables vers le relief du Haut-Var et des Alpes-Maritimes", avec notamment "plus de 270 mm" à Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes), où "trois maisons sont menacées par la montée des eaux", précise France Bleu Azur. Il s'agit d'un "cumul inédit en 6 heures pour le département".

16h55 : Météo France place également la Corse-du-Sud en vigilance orange pour risque de vagues-submersion. Quatorze autres départements restent en alerte orange en lien avec la tempête Alex, pour orages, pluie-inondations ou vent violent : l'Ain, les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, la Côte-d'Or, les Côtes-d'Armor, la Drôme, le Finistère, l'Isère, le département du Rhône, la Saône-et-Loire, le Var et le Vaucluse.

16h49 : Les Alpes-Maritimes sont toujours en vigilance rouge pour pluie-inondation, tandis que 14 départements sont toujours en vigilance orange pour orages, pluie-inondations ou vent violent du fait de la tempête Alex. Vous pouvez suivre la situation en direct dans les Alpes-Maritimes avec France 3 PACA.

15h31 : Les Alpes-Maritimes, en vigilance rouge pluie-inondations, font actuellement face à la tempête Alex. De fortes précipitations, des orages ainsi qu'un vent violent, avec des rafales jusqu'à 120 km/h, frappent le département, rapporte Justine Leclerc, journaliste à France Bleu Azur. "Plusieurs éboulements sont en cours dans les Alpes-Maritimes, notamment à la frontière italienne", explique-t-elle, précisant que des routes sont coupées et qu'il n'y a pas de victimes à déplorer.

Des vagues de plus de 2,50 mètres sont attendues ce soir, et la vigilance rouge doit durer jusqu'à 2 heures du matin, selon Météo France.

14h54 : Depuis 22 heures hier soir, les pompiers du Morbihan ont mené 428 interventions, pour des chutes d'arbres, des assèchements ou encore des câbles électriques au sol. La gendarmerie a quant à elle mené 28 interventions pour des obstacles sur les voies et cinq accidents de la route, qui n'ont heureusement fait que des blessés légers. La police enregistre enfin 16 interventions dans le département.

14h49 : Pas moins de 45 000 foyers sont toujours privés d'électricité dans le Morbihan, annonce la préfecture dans un communiqué en ce début d'après-midi. Pour rétablir la situation, 250 techniciens d'Enedis et 100 techniciens prestataires sont actuellement en intervention, et le département attend le renfort de techniciens d'autres régions.

13h21 : Dans un communiqué, le préfet du Var annonce la fermeture des établissements scolaires de l'est du département dès 14 heures cet après-midi. Au total, 51 communes sont concernées par ces fermetures, dont Draguignan, Saint-Raphaël, Fréjus, Saint-Tropez ou encore Ramatuelle. La préfecture appelle aussi la population à différer ses déplacements et à ne pas s'engager en voiture ou à pied sur une route inondée. "30 cm d'eau suffisent pour emporter une voiture", prévient-elle.

12h49 : Voici le point sur l'actualité :

• Le projet de loi de lutte contre les séparatismes sera présenté le 9 décembre prochain en Conseil des ministres, a annoncé Emmanuel Macron lors d'un discours aux Mureaux, dans les Yvelines. Suivez la fin de cette intervention en direct avec nous.

• Le président américain Donald Trump a annoncé à l'aube qu'il avait été testé positif au Covid-19, tout comme sa femme Melania, et qu'il se mettait en quarantaine.

• Une rafale enregistrée à 186 km/h à Belle-Ile-en Mer, une autre à 157 km/h à Groix : après une première partie de nuit en vigilance rouge, le Morbihan a été vigoureusement bousculé par la tempête Alex. Deux départements bretons restent placés en vigilance orange. Dans le Sud et l'Est, onze autres départements restaient en vigilance orange pour orages ou pluie et inondation et les Alpes-Maritimes ont été placées dans la nuit en vigilance rouge, en raison d'un risque d'inondation élevé.

• Une course contre la montre a démarré pour les restaurateurs, sommés de renforcer encore leur protocole sanitaire pour avoir une chance de rester ouverts dans les zones en "alerte maximale". A 11h45, les patrons de restaurants, hôtels, cafés, brasseries, traiteurs, bars et discothèques étaient appelés par la principale organisation patronale du secteur à "faire du bruit" devant la porte de leurs établissements, un brassard noir au bras.

09h36 : "On invite toute la population à rester prudente et circuler doucement sur le réseau routier en attendant qu'il soit dégagé", a alerté sur franceinfo ce matin le préfet du Morbihan Patrice Faure après le passage de la tempête Alex. La tempête n'a pas fait de victimes mais de nombreux dégâts matériels sans gravité, comme des arbres couchés sur les routes ou des toitures arrachées. Ce sont "des éléments qui empêchent la libre circulation", a précisé le préfet.

09h34 : Bonjour ! Voici quelques clichés de la tempête cette nuit et ce matin, respectivement au Pouliguen (Loire-Atlantique), et à La Baule.







(ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)

09h34 : Bonjour le live ! Y a t'il des photos d'#alex ? Bonne journée !

09h07 : Voici le point sur l'actualité à 9 heures :

• Le président américain Donald Trump a annoncé à l'aube qu'il avait été testé positif au Covid-19, tout comme sa femme Melania, et qu'il se mettait en quarantaine.

• Une rafale enregistrée à 186 km/h à Belle-Ile-en Mer, une autre à 157 km/h à Groix : après une première partie de nuit en vigilance rouge, le Morbihan a été vigoureusement bousculé par la tempête Alex. Deux départements bretons restent placés en vigilance orange. Dans le Sud et l'Est, onze autres départements restaient en vigilance orange pour orages ou pluie et inondation et les Alpes-Maritimes ont été placées dans la nuit en vigilance rouge, en raison d'un risque d'inondation élevé.

• Emmanuel Macron dévoile aujourd'hui son plan d'action pour mieux protéger la République contre les "séparatismes", principalement celui de l'islamisme radical. L'exécutif prévoit de finaliser son projet de loi d'ici la mi-octobre afin qu'il soit présenté en Conseil des ministres début décembre.

• Une course contre la montre a démarré pour les restaurateurs, sommés de renforcer encore leur protocole sanitaire pour avoir une chance de rester ouverts dans les zones en "alerte maximale". A 11h45, les patrons de restaurants, hôtels, cafés, brasseries, traiteurs, bars et discothèques sont appelés par la principale organisation patronale du secteur à "faire du bruit" devant la porte de leurs établissements, un brassard noir au bras.

07h50 : Conséquence du passage de la tempête Alex en Bretagne, l'ensemble des établissement scolaires, d'enseignement supérieur et d'accueil de mineurs sont fermés jusqu'à demain 8 heures dans le Morbihan, annonce la préfecture sur son site internet. Merci @prof des écoles de nous avoir signalé cette information.

07h28 : Bonjour @Yoann. Vous n'êtes pas le seul dans cette situation, provoquée par le passage de la tempête Alex. Dans le Morbihan, "80 000 personnes sont actuellement privées d'électricité (...) sur la bande littorale et dans l'est du département", a annoncé la préfecture dans un communiqué à 5 heures du matin. "Les équipes d'Enedis Bretagne sont mobilisées sur le terrain pour rétablir le courant dans les meilleurs délais", a-t-elle ajouté. Courage !