COP21 : une journée ralentie pour les Franciliens

Alors qu'on s'attendait à une journée noire, il n'y a eu ni embouteillages ni transports en commun bondés. Le point sur France 2.

France 2

En surface comme en sous-sol, la même impression d'une capitale vidée de ses habitants. Transports, routes, Paris était comme engourdie. Dans les couloirs du métro, tout est gratuit et beaucoup de parisiens sont partis plus tôt. "Au final, il n'y a personne", explique une dame. Sur les routes aussi, c'est le système D. Certains ont pris le vélo. "Ça roule bien ce matin", explique un chauffeur. Dans la matinée, les routes sont complètement engorgées.

Convoi officiel

L'artère empruntée par les convois officiels est complètement fermée, au grand dam des Parisiens qui doivent patienter pendant que les convois circulent. Après trente minutes, la route s'ouvre enfin mais pas pour longtemps. Un autre cortège arrive. Dans les restaurants aussi, c'est vide. Certains ne travaillent même pas, comme ce responsable de poids lourds. En tout, il a perdu 200 000 euros de chiffre d'affaires. Demain tout devrait revenir à la normale.

Le JT
Les autres sujets du JT