COP21 : un sommet mondial capital pour l'avenir

Tous les chefs d'État ont répondu à l'appel.  François Hollande a mis les différents pays devant leurs responsabilités.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La photo de famille de la COP21 qui a démarré ce lundi 30 novembre au Bourget (Seine-Saint-Denis) est hors normes. La cérémonie d'accueil des chefs d'État a démarré alors qu'il faisait encore nuit. Le ballet des limousines a duré presque trois heures. François Hollande a accueilli en personne plusieurs dirigeants, dont Barack Obama qu'il avait rencontré dans la nuit pour un hommage aux victimes du Bataclan.

"Au bord du point de rupture"

La COP21 s'est d'ailleurs ouverte sur une minute de silence observée en la mémoire des victimes des attentats. Le terrorisme, François Hollande l'a évoqué d'emblée dans son discours.  "Ces événements tragiques nous affligent, mais en même temps nous forcent à nous concentrer sur l'essentiel. Les bons sentiments ne suffiront pas. Nous sommes au bord d'un point de rupture", a-t-il déclaré. Des propos confirmés par le président de la COP21 Laurent Fabius. Invité lundi après-midi, Bill Gates a promis d'investir dans la recherche pour les énergies propres. Lui-même va y consacrer deux milliards de dollars.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande pose au centre de la photo de famille, à l\'ouvertre de la COP21, le 30 novembre 2015.
François Hollande pose au centre de la photo de famille, à l'ouvertre de la COP21, le 30 novembre 2015. (JACKY NAEGELEN / REUTERS)