COP21 : 195 pays au chevet de la planète

Les chefs d'Etat du monde entier sont arrivés à Paris pour la conférence sur le climat, et ont chacun livré un discours sur leurs engagements et leurs attentes.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est une photo de famille qui fera date : 150 chefs d'Etat et de gouvernement côte à côte au Bourget (Seine-Saint-Denis) ce 30 novembre pour la COP21. Jamais autant de grands de ce monde n'avaient été réunis au même endroit en même temps. Pour les distinguer, mieux valait arriver un peu plus tôt : François Hollande a accueilli ses invités les plus illustres, comme Barack Obama ou le président chinois.

"Nous sommes au bord d'un point de rupture"

Les représentants des nations du monde entier ont ensuite livré leurs attentes pour cette conférence sur le climat. Le secrétaire de l'ONU Ban Ki-moon a d'abord lancé la conférence par une minute de silence pour les 130 victimes des attentats du 13 novembre. Puis le président Hollande a pris la parole : "Les déclarations d'intention ne suffiront pas. Nous sommes au bord d'un point de rupture. Paris doit être le début d'une profonde mutation." Chacun a ensuite défendu ses engagements et ses attentes. Les dirigeants de certains pays directement menacés de disparaître ont pris la parole, notamment le président des îles Marshall, qui a lancé un appel au secours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, François Hollande, lors de son discours d\'ouverture de la COP21, au Bourget (Seine-Saint-Denis), le 30 novembre 2015.
Le président de la République, François Hollande, lors de son discours d'ouverture de la COP21, au Bourget (Seine-Saint-Denis), le 30 novembre 2015. (ERIC FEFERBERG / AFP)