Info franceinfo Climat : 2021 parmi les dix années les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde, selon Météo France

En France, 2021 sera la 21e année la plus chaude depuis 1900.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La température extérieure affichée sur une pharmacie. Photo d'illustration. (PATRICK LEFEVRE / MAXPPP)

L’année 2021 sera l’une des dix années les plus chaudes jamais enregistrées dans le monde, selon le bilan de Météo France que dévoile franceinfo mercredi 15 décembre.

Si 2021 n'est pas l'année la plus chaude, en raison du refroidissement induit par l’épisode 2020-2021 de La Niña, "il ne s’agit que d’un répit de courte durée qui n’inverse pas la tendance au réchauffement à long terme, et qui ne réduit pas non plus l’urgence de l’action climatique", estime Météo France.

Quatre mois de l'année 2021 restent malgré tout parmi les plus chauds. Le mois de septembre est le deuxième le plus chaud jamais enregistré. Juillet, août et octobre 2021 sont les troisièmes les plus chauds.

41,2°C relevés dans les Bouches-du-Rhône 

En France, 2021 sera la 21e année la plus chaude depuis 1900. Les températures ont été supérieures de 0,2°C par rapport aux normales 1981-2010. Météo France note aussi une forte variabilité des températures selon les mois. Les mois de février, juin et septembre ont été beaucoup plus chauds que la moyenne. Sur l'ensemble de l'année, il y a une "anomalie légèrement positive" sur l'ensemble du pays, avec une tendance plus marquée sur l'Arc méditerranéen.

Pour exemple, la température maximale en 2021 a été relevée à Trets (Bouches-du-Rhône), avec 41,2°C le 13 août. La minimale la plus élevée a été enregistrée le 14 août à Menton (Alpes-Maritimes) avec 28,9°C. À l'inverse, -24,9°C ont été relevés le 30 novembre à l'Aiguille du midi (Haute-Savoie), à 3 845 mètres d'altitude. La température minimale en plaine a été enregistrée le 16 janvier à Buhl-Lorraine (Moselle), avec -18,4°C.

Le cumul des précipitations en France est lui conforme aux normales 1981-2010, avec toutefois des disparités régionales. Les Pyrénées et l'Arc méditerranéen affichent un déficit de précipitations. Le nord de la Seine, le Centre-Est et le Nord-Est sont excédentaires.

2020 déjà une des années les plus chaudes 

Le bilan de Météo France souligne par ailleurs un ensoleillement excédentaire au nord du pays et déficitaire au Sud. Côté enneigement, si le début de saison a été bon sur les Alpes, voire exceptionnel dans les Pyrénées, le déclin a été très rapide et très important en fin de saison. Météo France souligne aussi que l'année 2021 a été marquée par un début d’hiver très pluvieux, générant des crues et des inondations dans le Sud-Ouest notamment, sur la Garonne et l'Adour. La fin de l'hiver a été très douce, mais suivie d’un épisode de gel tardif remarquable sur l’ensemble de la France. L'été a lui été assez arrosé, notamment en juin et juillet, ce qui détonne parmi les derniers été connus.  

Pour rappel, 2020 avait été recensée comme étant l'année la plus chaude en France, l'année la plus chaude en Europe, et l'année la plus chaude dans le monde ex-aequo avec 2016.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canicule

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.