Incendies : Gironde, Landes, Jura, Morbihan, Finistère, Drôme, Ardèche... Le point sur les départements touchés

Plusieurs incendies importants sont toujours actifs en France ce vendredi. On fait le point sur la situation dans les départements en proie aux flammes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le feu près de Campénéac (Morbihan) a déjà ravagé près de 250 hectares de forêt. (FRED TANNEAU / AFP)

La situation évolue sur le front des incendies, malgré la sécheresse et les vagues de chaleur toujours très présentes en France. D'un côté, le feu en Ardèche est fixé et celui en Gironde ne progresse plus ; mais de l'autre, un incendie s'est déclaré dans la forêt de Brocéliande (Morbihan) jeudi soir et a déjà consumé 250 à 260 hectares de végétation. On fait le point sur les départements touchés.

>>Incendies en France : suivez notre direct

En Gironde et dans les Landes, le feu ne progresse plus

L'incendie entre la Gironde et les Landes n'a pas progressé "depuis deux jours" et est "maintenu", a annoncé ce vendredi après-midi la préfète de Gironde Fabienne Buccio. La surface brûlée est toujours de 7 400 hectares de végétation.

La dernière portion de 20 km de l'A63 fermée jusqu'à présent va rouvrir "ce soir à 20h", a précisé la préfète, à la veille du week-end du 15 août. Les pompiers s'engagent à refermer cet axe en moins d'une heure si besoin. Sur le terrain, 361 soldats du feu de plusieurs pays européens commencent à prêter main forte aux 1 100 soldats du feu déjà déployés.

660 ha de forêt brûlés dans le Jura

Depuis mardi, deux incendies ont consummé environ 660 hectares de forêt dans le sud du département. D'une part, l'incendie de Cernon, qui a brûlé plus de 500 hectares de végétation, n'est pas fixé, indique le préfet du département sur franceinfo. 170 pompiers sont toujours mobilisés, épaulés par un avion Dash. Les 250 habitants de Cernon sont cependant autorisés à rentrer chez eux ce vendredi à partir de 18h30, selon France Bleu Besançon.

A 20 kilomètres plus au sud, le feu de Cornod est lui fixé depuis jeudi midi. Il a détruit 160 hectares de végétation.

Un nouveau feu dans le Morbihan

L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans la forêt de Brocéliande, à Campénéac, a détruit "250 à 260" hectares "à 17h30", a déclaré le préfet du Morbihan Pascal Bolot lors d'un point presse. L'incendie est "contenu aux deux-tiers" mais progresse "vers l'ouest".

Plus de 400 pompiers sont mobilisés selon France Bleu, aidés par les deux avions bombardiers d'eau arrivés de Suède jeudi soir. Des renforts, notamment venus de région parisienne, sont également attendus ce vendredi soir, a précisé le préfèt du Morbihan. 150 habitants de Campénéac et les Sœurs de l'abbaye Notre-Dame de la joie ont été évacués. Certains habitants ont pu rentrer chez eux, selon le préfet du Morbihan.

Dans le Finistère, des reprises de feu brûlent 200 ha

De nombreuses reprises de feux ont brûlé plus de 200 hectares de végétation ce vendredi dans les monts d'Arrée, rapporte France Bleu Breizh Izel. Plusieurs foyers avaient déjà été ravivés par le vent samedi dernier, brûlant déjà 250 hectares dans ce même secteur ou 1 800 hectares de végétation avaient brûlé à la fin du mois de juillet.

Les reprises se sont concentrées sur deux secteurs, autour de Brasparts et de Berrien. Les feux sont désormais fixés ou contenus. La préfecture du Finistère a par ailleurs interdit à partir de ce vendredi l'accès, la circulation et la présence du public dans une large partie du massif jusqu'à mardi prochain à 5 heures du matin.

Dans la Drôme, l'incendie est toujours actif

Le feu qui a été déclenché par la foudre vendredi dernier dans le massif du Diois est toujours actif. Il a brûlé 330 hectares et mobilise toujours 250 pompiers qui font face à des reprises de feu depuis la mi-journée de ce vendredi.

En Ardèche, le feu est fixé

Le feu de Lagorce, en Ardèche, est fixé ce vendredi après-midi, annonce la préfecture dans un communiqué. Le dernier bilan fait état de plus de 300 hectares de garrigues et de pinèdes réduites en cendres. 150 à 200 pompiers sont encore sur place pour noyer le feu. Depuis le début de l'incendie mercredi soir, trois pompiers ont été blessés en intervention dont un a dû être transporté à l'hôpital d'Aubenas.

Les autres incendies contre lesquels luttaient les pompiers ces derniers jours, dans l'Aveyron, la Lozère, le Maine-et-Loire sont fixés depuis jeudi. Il n'y a pas d'évolution significative ce vendredi.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.