Environnement : des incendies géants aux Etats-Unis à la canicule en Europe, six signes récents du dérèglement climatique

Alors que des marches pour le climat sont organisées partout dans le monde et rassemblent des milliers de personnes, franceinfo s'est penchés sur six catastrophes récentes liées au réchauffement climatique.

Le Préau, affluent de la Sarthe, dans l\'ouest de la France, est asséchée avec la canicule, le 22 août 2018.
Le Préau, affluent de la Sarthe, dans l'ouest de la France, est asséchée avec la canicule, le 22 août 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

De Melbourne à Manille, en passant par Bruxelles et Paris, militants écologistes et simples citoyens sont descendus dans la rue, samedi 8 septembre, pour exiger des gouvernements qu'ils agissent enfin sérieusement contre le dérèglement climatique.

>> Environnement : suivez les marches pour le climat dans notre direct

Car l'urgence est réelle. Partout sur la planète, la multiplication des catastrophes témoigne du réchauffement en cours. 

Aux Etats-Unis, plus de 4 000 incendies depuis le début l'année

Entre le 1er janvier et le 26 août 2018, 4 400 incendies ont été répertoriés aux Etats-Unis. La Californie seule a été frappée cet été par une vague d'incendies particulièrement violents et précoces, qui ont fait plus d'une dizaine de morts. Parmi les conséquences inattendues de ces feux ravageurs, l'épuisement des 4 000 soldats du feu de l'Ouest américain. Beaucoup sont en proie au stress post-traumatique, comme l'illustre la vidéo ci-dessous. Depuis le début de l'année, 45 pompiers ont mis fin à leurs jours aux États-Unis.

La multiplication des incendies sur la façade pacifique des Etats-Unis ces dernières années est-elle liée au changement climatique ? 

L'augmentation des températures a un impact majeur sur les incendies, car plus il fait chaud, plus la végétation s'assèche, permettant une propagation plus rapide des feux. Or, selon l'Agence nationale de protection de l'environnement, la Californie du Sud s'est réchauffée de 3°C au cours du siècle dernier. L'agence avertit que les températures plus élevées de l'État, la réduction du manteau neigeux et le manque d'approvisionnement en eau créent un environnement plus inflammable, susceptible d'accroître la gravité, la fréquence et l'étendue des incendies. Un constat partagé par Thomas Curt, directeur de recherche à l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea), interrogé par franceinfo : selon lui, le changement climatique crée un "allongement de la saison propice aux feux en Californie avec des périodes de sécheresse de plus en plus longues". 

Et un cercle vicieux s'enclenche. Lorsque les forêts, qui sont de gigantesques puits de carbone, brûlent, une partie de ce carbone est relâchée dans l'atmosphère, contribuant ainsi au réchauffement climatique.

Au Groenland, un gigantesque iceberg se détache en 30 minutes d'un glacier

De quoi donner des sueurs froides. Le 22 juin, un iceberg d'environ 6 km de large s'est détaché en trente minutes d'un glacier, à l'est du Groenland. La scène a été filmée et diffusée sur YouTube (en accéléré) par une équipe de scientifiques de l'université de New York. Ce phénomène naturel, connu sous le nom de "vêlage", est dû à la force s'exerçant sur le glacier sous le poids de l'accumulation de neige.

"Ce qui est important, ce n'est pas l'événement en soi mais l'équilibre entre ce qui tombe sur la calotte en neige pendant l'année et ce qui est perdu par vêlage", estime sur franceinfo Gaël Durand, chargé de recherches à l'Institut des géosciences de l'environnement. Or, ce n'est plus "le cas depuis une vingtaine d'années pour le Groenland comme pour l'Antarctique, très vraisemblablement à cause du réchauffement climatique". Dans l'hémisphère sud, les glaces fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu'auparavant depuis 2012, selon une étude publiée en juin dans la revue scientifique Nature

La Suède dévastée par des feux de forêt inédits

Du jamais-vu. En juillet, une immense nappe de fumée envahit le ciel de la Suède. Le feu ravage les forêts du pays, et des milliers d'hectares sont détruits. Les secours sont désemparés face au nombre et à l'intensité des feux. Il manque 2 500 pompiers, des volontaires sont appelés en renfort, des agriculteurs luttent avec leurs propres moyens. Le pays doit faire appel à ses voisins européens, la France et l'Italie envoient des avions, la Norvège des hélicoptères. Les incendies sont liés à une sécheresse sans précédent, avec des températures atteignant 35°C.

Cet épisode de chaleur en Suède est "compatible avec les tendances à long terme causées par l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre", rapporte l'Organisation météorologique mondiale (OMM), citée par France 24.

En Australie, les agriculteurs confrontés à la pire sécheresse depuis 50 ans

Une situation rare. Dans l'est de l'Australie, les agriculteurs affrontent en août la pire sécheresse depuis cinquante ans. Filmé dans la vidéo ci-dessous, Col Barton, un agriculteur australien, se souvient : "J'ai vécu la sécheresse de 1965. Je n'avais que 16 ans. Je rentrais de l'école et c'était une sécheresse épouvantable. On disait que c'était la mère de toutes les sécheresses, la pire. Mais celle-ci est bien pire. Ça a commencé tôt et ça continue encore et encore, et c'est bien pire que ce que j'ai jamais vu." Des éleveurs ont été obligés d'abattre leurs animaux, et le gouvernement a dû débloquer une aide d'urgence. 

Au Portugal et en Espagne, des records de chaleur battus

En août, la France souffre de la canicule, mais c'est pire encore dans les pays du sud voisins, avec des records de température battus dans la péninsule ibérique. Avec 43°C, la capitale portugaise, Lisbonne, enregistre un pic de chaleur absolu le 5 août, selon la Chaîne Météo. Des incendies sèment une fois de plus la désolation dans le pays, dévastant la région méridionale de l'Algarve

En Espagne, la chaleur est tout aussi insoutenable : il fait plus de 44°C à Cordoue, en Andalousie. Des mesures sont prises pour protéger la population la plus vulnérable, après la mort de trois personnes victimes d'insolation.

Le sud de la France et le Portugal ont connu au cours des vingt dernières années plusieurs épisodes de sécheresse comme il ne s'en produisait avant qu'une fois par siècle.

Au Japon, un typhon particulièrement violent dévaste le sud-ouest du pays

Par endroits, mardi 4 septembre, les vents soufflent à plus de 220 km/h dans le sud-ouest du Japon, où passe un typhon particulièrement violent, du nom de Jebi. Les dégâts sont impressionnants : panneaux de signalisation à terre, toitures arrachées et camions renversés, aéroport paralysé. Au total, 11 morts sont à déplorer. Les catastrophes naturelles ne s'arrêtent pas là puisque deux jours plus tard, cette fois dans le nord, un séisme fait 35 morts.

En 2012, le spécialiste des cyclones Fabrice Chauvin estimait, dans Le Monde, qu'avec le réchauffement climatique, "on note une hausse des cyclones les plus intenses, qui s'explique notamment par l'augmentation des températures des océans et la montée du niveau des eaux".