Vidéos JO 2021. Clarisse Agbégnénou, Kevin Mayer, les volleyeurs... Revivez toutes les médailles françaises aux Jeux de Tokyo

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 12 min.
Clarisse Agbégnénou, Kevin Mayer et l'équipe de France masculine de volley célèbrent leurs succès aux Jeux olympiques de Tokyo, au Japon. (JESSICA KOMGUEN / FRANCEINFO)

La délégation française repart du Japon avec 33 médailles, dont 10 en or. Des résultats en deçà des espoirs tricolores, d'un point de vue purement comptable, mais qui nous ont procuré de sacrés frissons.

Des larmes de joie ou de déception, des cris de rage, du suspense... Les Jeux olympiques de Tokyo ont réservé des émotions aux athlètes tricolores comme à leurs supporters. La délégation repart du Japon, dimanche 8 août, avec 33 médailles dont 10 en or. Si ce résultat laisse l'équipe de France loin de son record de 43 podiums à Pékin en 2008, elle fait mieux qu'aux Jeux de Barcelone en 1992 (29 médailles) et aussi bien qu'à Athènes en 2004. Vous dormiez pendant les combats des judokas français ? Vous n'étiez pas face à la télé pendant les finales des sports collectifs ? Pas d'inquiétude, franceinfo vous fait revivre chacune des médailles tricolores, en vidéo.

L'escrimeur Romain Cannone, médaillé d'or à l'épée

Il a offert à la France sa première médaille d'or des JO. Romain Cannone a créé la surprise, le 25 juillet, en s'imposant à l'issue de la finale de l'épée. L'escrimeur de 24 ans était sélectionné pour Tokyo en tant que remplaçant mais a pris du galon après le contrôle antidopage positif de Daniel Jérent. En finale, le 47e mondial a réussi à se défaire du numéro 1 de la discipline, le Hongrois Gergely Siklosi. "J'ai kiffé, je ne me suis pas posé de question", a-t-il confié après son sacre.

La judokate Clarisse Agbégnénou, en or chez les moins de 63 kg

Un titre olympique au goût de revanche. Cinq ans après sa défaite en finale des JO de Rio contre la Slovène Tina Trstenjak, Clarisse Agbégnénou s'offre l'or au Budokan, le temple du judo à Tokyo, le 27 juillet. La quintuple championne du monde et d'Europe ajoute ainsi à son palmarès le seul titre qui lui manquait. "C'est la concrétisation de tout le travail que j'ai pu faire, de cette année de Covid-19 qui a été compliquée, s'est félicitée la porte-drapeau de la délégation française. Forcément, ce n'est que du bonheur et je me dis que ça valait le coup que je me batte."

Tout simplement la patronne ! Clarisse Agbégnénou prend le dessus sur sa grande rivale Tina Trstenjak en finale. L'Or olympique au bout d'un voyage fabuleux et rempli d'émotions. Merci Clarisse !

Hugo Boucheron et Matthieu Androdias, en or en aviron (deux de couple)

"C'était horrible." En écoutant Hugo Boucheron et Matthieu Androdias parler de leur "pire course", le 28 juillet, on ne devinerait pas que le duo a remporté l'or. Pourtant, les Français ont devancé les Néerlandais Melvin Twellaar et Stef Broenink et les champions du monde chinois Zhiyu Liu et Liang Zhang, au terme de l'une des courses les plus haletantes de ces JO.

Revivez l'intégralité de la course d'Hugo Boucheron et Matthieu Androdias sacrés champions olympiques d'aviron.

Les judokas, médaillés d'or de l'épreuve mixte par équipes

Ils sont parvenus à battre les empereurs de la compétition sur leur propre tatami. Les judokas français, emmenés par Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou, ont battu le Japon en finale de l'épreuve mixte par équipes, le 31 juillet. Il s'agit de la première médaille d'or décernée aux Jeux dans cette discipline.

La France s'impose en finale face au Japon (4-1) ! Clarisse Agbegnenou, Axel Clerget, Teddy Riner et Sarah-Léonie Cysique ont remporté leur combat. Les Tricolores rentrent dans l'histoire en glanant la première épreuve par équipes en judo aux JO.

Les escrimeurs médaillés d'or au fleuret

Les fleurettistes français sont allés jusqu'au bout. Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Maxime Pauty sont venus facilement à bout des Russes (45-28) en finale, le 1er août. Cinq ans après leur médaille d'argent à Rio, ce titre olympique conclut en beauté la carrière d'Erwann Le Péchoux, présent à Tokyo pour ses cinquièmes JO, à 39 ans.

Tombeurs du Comité olympique de Russie en finale (45-28), les Français s'emparent de l'or olympique au fleuret par équipe ! C'est la cinquième breloque de l'escrime tricolore aux Jeux de Tokyo.

Jean Quiquampoix, champion olympique de tir rapide au pistolet à 25 mètres

Il a fait encore mieux qu'en 2016. Vice-champion olympique à Rio, Jean Quicampoix a décroché cette fois l'or au tir rapide au pistolet à 25 mètres, le 2 août. Le numéro 3 mondial devance le champion olympique 2012, le Cubain Leuris Pupo, et le Chinois Yuehong Li, déjà médaillé de bronze à Rio.

Le podium de Jean Quiquampoix, titré en pistolet 25 m tir rapide. Favori de l'épreuve, le Français n'a pas déçu et remporte la sixième médaille d'or à l'équipe de France.

Steven Da Costa, médaillé d'or en karaté (-67 kg)

C'était une chance unique et il ne l'a pas ratée. Le champion du monde en titre s'est imposé par ippon en finale du karaté (-67 kg), le 5 août, face au Turc Eray Samdan. La discipline faisait son entrée aux JO cette année mais elle sera absente des Jeux de Paris en 2024. "J'espère qu'en voyant ça, ils peuvent essayer de changer la décision", a expliqué Steven Da Costa après son titre.

Il ne pensait qu'à l'or, ne participait que pour ça, Steven Da Costa l'a fait ! Le numéro un mondial (-67 kg), Champion du monde et maintenant CHAMPION OLYMPIQUE

Les handballeurs, médaillés d'or

Les Experts au sommet de leur art. L'équipe de France masculine de handball décroche l'or, samedi 7 août, en battant le Danemark au bout du suspense (25-23). Cinq ans après leur médaille d'argent à Rio, Nikola Karabatic et ses coéquipiers offrent donc un troisième titre olympique à la France dans cette discipline.

L'équipe de France récupère la médaille d'or olympique après avoir échoué à Rio. Les Bleus ont difficilement battu le Danemark de deux buts (25-23). Les coéquipiers de Michaël Guigou décrochent leur troisième médaille d'or aux Jeux Olympiques.


Retrouvez le résumé d'une rencontre forte en émotions.

Les volleyeurs, médaillés d'or

Une médaille historique pour conclure un parcours magistral. Les volleyeurs français emmenés par Earvin Ngapeth se parent eux aussi d'or, samedi 7 août, en s'imposant face au ROC au terme d'un tie-break de légende (trois sets à deux). Un succès exceptionnel pour les Bleus, qui n'avaient jusqu'ici jamais figuré dans le carré d'as aux JO.

L'équipe féminine de hand, médaillée d'or

Inarrêtables, les Bleues concluent leur quinzaine olympique par une victoire contre les Russes (30-25) et décrochent leur première médaille d'or aux JO, dimanche 8 août. Au lendemain de la victoire des Experts en finale, elles offrent donc à la France un doublé historique en handball.

La judokate Amandine Buchard, en argent chez les moins de 52 kg

Amandine Buchard n'est pas parvenue à se défaire de la favorite de sa catégorie, la Japonaise Uta Abe, en finale, le 25 juillet. La championne d'Europe en titre, très déçue à l'issue de ce combat perdu au golden scoreest donc repartie avec l'argent. Il s'agit de la première médaille olympique pour la Française de 26 ans, privée de Jeux en 2016 après un changement de catégorie.

La judokate Sarah-Léonie Cysique, médaillée d'argent chez les moins de 57 kg

Un appui de trop sur la tête et le titre olympique s'est envolé. Contre la Kosovare Nora Gjakova, le 26 juillet, Sarah-Léonie Cysique a été disqualifiée en finale des moins de 57 kgpour s'être mise en danger sur sa propre attaque. "J’ai un petit sentiment d’injustice parce que, pour moi, ce n’était pas un geste dangereux, mais je n’ai pas le choix que d’accepter cette décision, a-t-elle déclaré quelques minutes plus tard.

Sanctionnée pour une action dangereuse, Sarah-Léonie Cysique écope d'un carton rouge. La Kosovare Nora Gjakova est alors sacrée championne olympique.

Laura Tarantola et Claire Bové, médaillées d'argent en aviron, deux de couple poids légers

Il a fallu quelques secondes à Laura Tarantola et Claire Bové, le 29 juillet, pour comprendre qu'elles venaient de décrocher une médaille d'argent. Les Françaises terminent deuxièmes en deux de couple poids légers, au terme d'une course dont le résultat est validé à la photo-finish. Elles rapportent la deuxième médaille olympique de l'histoire de l'aviron féminin français, après le bronze obtenu à Atlanta en 1996, par Hélène Cortin et Christine Gossé.

Aviron : revivez la course au suspense incroyable qui a vu les Françaises Claire Bove et Laure Tarantola obtenir la médaille d'argent.

La judokate Madeleine Malonga, en argent chez les moins de 78 kg

A la sortie du tatami, Madeleine Malonga semblait inconsolable. La judokate française venait de s'incliner par ippon au bout d'une minute de combat face à la Japonaise Shori Hamada, le 29 juillet, en finale des moins de 78 kg. "Je suis déçue, vraiment. Je réaliserai peut-être après que c'est une belle médaille mais je voulais tellement gagner. Ce sont des longues années de travail, on sait que ça ne se présente peut-être qu'une fois dans une vie", explique-t-elle, en larmes.

L'équipe de France féminine de fleuret, médaillée d'argent

Elles ont offert au fleuret féminin sa première médaille olympique depuis Los Angeles (1984). Ysaora Thibus, Anita Blaze, Pauline Ranvier et Astrid Guyart se sont inclinées face aux Russes en finale (45-34), le 29 juillet. Elles n'ont jamais vraiment réussi à inquiéter leurs adversaires, qui ont remporté cinq des neuf relais de la finale.

Et c'est le médaille d'argent pour les Bleues en fleuret par équipe.
C'est la première médaille depuis 1984 dans cette discipline pour les Françaises . Bravo à vous les filles !

Charline Picon, médaillée d’argent en planche à voile RS:X

"Je suis très fière de cette médaille." Charline Picon, qui rêvait de réaliser un doublé historique, a dû se contenter de l'argent le 31 juillet. La championne olympique 2016 remporte la medal race malgré le peu de vent, mais elle terminé derrière la Chinoise Lu Yunxiu au classement général.

Thomas Goyard, médaillé d’argent en planche à voile RS:X

Thomas Goyard a décroché sa médaille d'argent quelques minutes après Charline Picon, le 31 juillet... mais non sans un petit moment de stress ! Le Néo-Calédonien a été en effet disqualifié de la medal race en raison d'un départ anticipé, mais il a pu conserver sa deuxième place au classement général car ses principaux concurrents ont écopé de la même sanction.

L'équipe de France féminine de rugby à 7, médaillée d'argent

Les Bleues visaient l'exploit mais elles ne sont pas parvenues à renverser les Black Ferns, le 31 juillet, en finale du rugby à 7. Elles ont été battues (26-12) par les Néo-Zélandaises, doubles championnes du monde en titre et vice-championnes olympiques à Rio. Les Tricolores ont néanmoins rapporté à la France sa première médaille olympique dans cette discipline.

La France n'est pas arrivée à venir à bout des Néo-Zélandaises en finale du rugby à 7 (26-12). Les Bleues décrochent tout de même la médaille d'argent ! La rencontre est à revivre dans le résumé de la finale !

Les sabreuses, médaillées d'argent par équipe

On y a cru jusqu'au bout, mais elles non plus n'ont pas réussi l'exploit. Manon Brunet, Charlotte Lembach, Cécilia Berder et Sara Balzer se sont inclinées face aux Russes en finale du sabre par équipes, le 31 juillet, sur le score serré de 45 à 41.

Quelle fin de match pour les sabreuses françaises !!  Elles n'ont pas démérité (45-41)
Très belle finale. Bravo pour cette médaille d'argent, la19e pour la France.

Florent Manaudou, en argent sur 50 mètres nage libre

Seul l'Américain Gary Hall Jr. avait réussi jusqu'alors l'exploit d'aligner trois médailles olympiques dans la discipline. Florent Manaudou a décroché l'argent sur 50 m nage libre, le 1er août, après son titre de 2012 et l'argent de 2016 sur cette distance. "Je suis fier de moi", réagit le Français, qui compte participer également aux Jeux de Paris en 2024. Pour une quatrième médaille historique ?

Kevin Mayer, médaillé d'argent du décathlon

Le décathlonien repart de Tokyo avec l'argent comme à Rio, il y a cinq ans. Malgré une blessure au dos, il est parvenu à se hisser derrière le Canadien Damian Warner (premier homme à dépasser les 9 000 points aux Jeux). "Je ne pouvais pas espérer mieux", a savouré le Français, qui a battu notamment son record personnel au javelot avec un jet à 73,09 mètres.

2 jours très intensifs pour Kevin Mayer : une douleur au dos, l’abandon trop proche, mais il n’a pas lâché et il finit vice-champion olympique ! Son décathlon a basculé au javelot avec 63m69, où il est remonté 2ème au classement.

Le judoka Luka Mkheidze, en bronze chez les moins de 60 kg

On lui doit la première médaille française à Tokyo. Peu après avoir perdu en demi-finale, Luka Mkheidze a empoché le bronze en battant le Sud-Coréen Kim Won-jin chez les moins de 60 kg, le 24 juillet. Le judoka d'origine géorgienne, réfugié politique, a obtenu la nationalité française en 2015.

Les basketteurs, médaillés d'argent

Ils n'ont pas réédité leur exploit de la phase de groupes. Vainqueurs au premier tour des Etats-Unis, les Bleus s'inclinent cette fois en finale (87-82), samedi 7 août. Un résultat identique à celui des deux précédentes finales olympiques de l'équipe de France masculine, en 1948 et en 2000.

L'escrimeuse Manon Brunet, médaillée de bronze au sabre

Cinq ans après la médaille en chocolat, le bronze. Alors qu'elle avait fini au pied du podium à Rio, Manon Brunet a remporté le match pour la troisième place au sabre, le 26 juillet, face à la Hongroise Anna Marton (15-6). "On peut enlever cette étiquette de quatrième, maintenant je suis troisième !", s'est exclamée l'escrimeuse après sa victoire.

Manon Brunet obtient la médaille de bronze du sabre en dominant la Hongroise Anna Marton (15-6) et prend sa revanche après sa quatrième place aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

Althéa Laurin, médaillée de bronze en taekwondo chez les plus de 67 kg

La Martiniquaise peut se féliciter d'avoir réalisé un beau parcours pour ses premiers JO. A seulement 19 ans, elle s'est imposée pour le bronze face à l'Ivoirienne Aminata Charlène Traoré, le 27 juillet. "J'étais venue chercher l'or, mais je vais me satisfaire de cette performance et me réjouir, car c'est rare de gagner une médaille olympique à mon âge", a-t-elle expliqué après le combat, rendant hommage à Gwladys Epangue, médaillée de bronze en taekwondo aux JO de 2008.

Romane Dicko, médaillée de bronze en judo chez les plus de 78 kg

C'est l'un des nouveaux visages du judo français, discipline couverte au total de huit médailles à Tokyo (record égalé aux JO). La jeune Romane Dicko, 21 ans, s'est offert le bronze en battant la championne d'Europe en titre dans sa catégorie, la Turque Kayra Sayit. La judokate s'est imposée en seulement une minute de combat, le 30 juillet, par ippon. De bon augure pour Paris dans trois ans.

Le Black Friday est terminé ! Romane Dicko offre une médaille à la délégation française ! Après de nombreuses désillusions aujourd'hui, voilà enfin une médaille ! Elle s'offre le bronze à seulement 21 ans.

Le judoka Teddy Riner, médaillé de bronze chez les plus de 100 kg

Il était l'un des grands favoris tricolores à Tokyo. Alors qu'il était venu chercher un nouveau titre, Teddy Riner s'est consolé avec le bronze, le 30 juillet. Défait par le numéro 1 mondial, Tamerlan Bashaev, en quarts de finale, le Guadeloupéen a remporté son combat de repêchage par ippon. Et c'est au golden score qu'il a battu son adversaire japonais Hisayoshi Harasawa pour la troisième place, devenant au passage le judoka masculin le plus médaillé de l'histoire des JO.

Les triathlètes médaillés de bronze lors du relais mixte

Historique. Léonie Périault, Cassandre Beaugrand, Dorian Coninx et Vincent Luis ont apporté à la France, le 31 juillet, sa première médaille de l'histoire en triathlon. Une façon d'oublier la déception des épreuves individuelles.

Les cavaliers médaillés de bronze au concours complet par équipe

Ils reviennent de loin. Alors qu'ils occupaient la neuvième place après l'épreuve de dressage, Christopher Six, Nicolas Touzaint et Karim Laghouag ont comblé leur retard lors de celles de cross-country et de saut d'obstacle. C'est notamment grâce à un sans-faute de Christopher Six sur cette dernière épreuve, le 2 août, que les champions olympiques 2016 sont parvenus à empocher le bronze.

Christopher Six réalise un sans faute au saut d'obstacles pour offrir la médaille de bronze du concours complet à l'équipe de France, composée de Nicolas Touzaint et Karim Laghouag, derrière les intouchables Britanniques et les valeureux Australiens. Le meilleur Tricolore signe la sixième performance du saut d'obstacles avant l'épreuve individuelle.

Les pistards, médaillés de bronze en vitesse par équipes

Ils ont évité à la délégation tricolore de repartir bredouille en cyclisme. Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Rayan Helal ont remporté la petite finale de la vitesse par équipes face aux Australiens, le 3 août. Dans cette discipline, la France est donc montée sur tous les podiums olympiques depuis 1996.

La médaille de bronze pour la vitesse par équipes française ! Les jeunes tricolores Florian Grengbo, Sébastien Vigier et Rayan Helal dominent l'Australie.

Camille Lecointre et Aloïse Retornaz, médaillées de bronze en dériveur 470

Elles espéraient une médaille d'argent. Mais la réclamation de Camille Lecointre et Aloïse Retornaz contre l'équipage britannique n'a pas abouti. Les Françaises se sont donc parées de bronze en dériveur 470, le 4 août. "On avait un doute, mais on ne remet pas en cause la décision du jury", ont-elles affirmé après ce dernier moment de suspense.

Nouvelle médaille de bronze après les JO de Rio pour Camille Lecointre en 470 féminin, aux côtés cette fois de Aloïse Retornaz, après la dernière régate. La Pologne a soufflé l'argent aux Bleus dans la dernière manoeuvre. Les Britanniques étaient au-dessus du lot.

Les basketteuses, médaillées de bronze

Battues en demi-finale contre le Japon, les Bleues se ressaisissent lors du match pour la médaille de bronze, samedi 7 août. Elles balayent la Serbie qui les avait battues en finale du championnat d'Europe en juin. Cette fois, les coéquipières de Marine Johannès l'emporte largement (91-76).

Les pistards Benjamin Thomas et Donavan Grondin, en bronze dans l'épreuve du madison

Au bout des 200 tours de piste, le bronze. Dépassés par le Danemark et le Royaume-Uni dans les derniers tours, Benjamin Thomas et Donavan Grondin parviennent quand même à finir troisièmes de l'épreuve du madison, également appelée course à l'américaine, samedi 7 août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.