JO 2021 : sixième médaille d'or pour la France grâce à Jean Quiquampoix au tir rapide au pistolet à 25 mètres

Nouvelle médaille pour la délégation française, lundi, grâce à Jean Quiquampoix dans l'épreuve de vitesse du tir au pistolet 25 m.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean Quiquampoix, champion olympique du tir rapide à 25 mètres aux Jeux de Tokyo.  (TAUSEEF MUSTAFA / AFP)

Cinq ans après sa médaille d'argent aux Jeux de Rio, Jean Quiquampoix est allé chercher la médaille d'or au tir rapide 25 mètres lors des JO de Tokyo, lundi 2 août. Il s'agit de la 22e médaille pour la France, la sixième en or et la première de cette journée.

>> JO 2021 : suivez les épreuves de la journée en direct

Jean Quiquampoix devient champion olympique du pistolet 25 m tir rapide ! La 22e médaille française des #JeuxOlympiques, le sixième titre, vient de tomber grâce à un record olympique égalé (34 points).


Deuxième des qualifications, Jean Quiquampoix, n°3 mondial, a pris l'avantage à mi-parcours, en réussissant un 5 sur 5 lors de ses 3e et 4e séries. Ses deux séries suivantes, à 4 sur 5, lui ont assuré un podium olympique. Restait alors deux passages pour monter sur la plus haute marche, avec le souffle du Cubain Leuris Pupo sur la nuque. 

Deux dernières séries brillantes

Quiquampoix a pu aborder ce final avec un point d'avance sur le champion olympique 2012 de la discipline. Il a relâché la pression d'entrée, avec un nouveau 5 sur 5 alors que le Cubain ratait deux fois. Un 4 sur 5 dans le dernier passage l'a propulsé vers le titre olympique, avant même le dernier tir de son rival. Le Chinois Yuehong Li, déjà médaillé de bronze à Rio, complète le podium.



Champion d'Europe junior à 16 ans, puis vainqueur de la finale de la Coupe du monde à Munich en septembre 2015, Jean Quiquampoix avait raflé l'argent en 2016 à tout juste 20 ans. Un mois avant les Jeux, le natif de Paris avait battu le champion olympique allemand Christian Reitz en finale de la Coupe du monde à Osijek, en Croatie. À 25 ans, ce Maréchal des Logis de la gendarmerie tient son titre olympique.

"On pourrait croire que c'est facile mais c'était très dur en émotion, de rester concentré, a-t-il réagi, médaille autour du cou. À force d'avoir fait des finales et d'avoir travaillé, je l'ai fait aujourd'hui. C'était important pour moi de gagner et on va se remobiliser pour les Jeux de 2024."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tir aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.