JO 2021 : la judokate Romane Dicko décroche le bronze en +78 kg et apporte une 12e médaille à la France

À 21 ans, la pépite du judo français décroche le bronze dès sa première participation aux Jeux, sur ippon en 1'13 de combat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Française Romane Dicko prend le dessus sur son adversaire en finale pour la médaille de bronze olympique, la Turque Kayra Sayit, le 30 juillet 2021 à Tokyo. (FRANCK FIFE / AFP)

Le judo français retrouve un peu le sourire grâce à celui de Romane Dicko. À 21 ans seulement, la Tricolore est allée chercher la médaille de bronze en +78kg contre Kayra Sayit, championne d'Europe en titre. Impuissante en demi-finale, Dicko a bien repris ses esprits pour renverser la Turque et aller chercher une première médaille olympique sur un dernier combat expéditif et maîtrisé. La Française n'a en effet eu besoin que d'une minute pour faire plier son adversaire sur un waza-ari suivi d'un ippon. 

Le Black Friday est terminé ! Romane Dicko offre une médaille à la délégation française ! Après de nombreuses désillusions aujourd'hui, voilà enfin une médaille ! Elle s'offre le bronze à seulement 21 ans.

Étoile montante des tatamis français, et même régulièrement comparée à Teddy Riner (lui aussi médaillé de bronze pour ses premiers Jeux en 2008 à Pékin), Romane Dicko était une des favorites du jour. Après une bonne entrée en matière contre Sandra Jablonskyte, qu'elle a écartée en 30 secondes avec un waza-ari et une immobilisation en huitièmes de finale, elle a pris une minute pour se défaire de la Brésilienne Maria Suelen Altheman en quarts, avec un waza-ari o-uchi-gari puis un ippon.

En demi-finale, elle n'a en revanche rien pu faire face à la puissance d'Idalys Ortiz, numéro 1 mondiale. Un waza-ari a suffi au bonheur de la Cubaine, qui a maîtrisé la Française du début à la fin. Mais Romane Dicko a su vite tourner la page pour se recentrer sur sa petite finale en quête de bronze. Avant les Jeux, la judokate aux tresses bleu-blanc-rouge annonçait la couleur : "Si je vais aux Jeux, ce n'est pas pour faire de la figuration. (...) Je m'entraîne pour être championne, il n'y a pas d'âge pour ça". Promesse tenue avec ce bronze, et rendez-vous pris pour 2024 à Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.