JO 2021 - Judo : l'équipe de France mixte, menée par Teddy Riner et Clarisse Agbégnénou, championne olympique

En s'imposant face au Japon (4-1) en finale de l'épreuve mixte par équipes samedi, les judokas français ont rapporté une quatrième médaille d'or à la délégation tricolore dans ces JO.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La joie des six judokas français après leur victoire en finale contre le Japon lors de l'épreuve par équipes, le 31 juillet 2021 à Tokyo. (FRANCK FIFE / AFP)

Des sourires et des scènes de joie sur les tatamis du Nippon Budokan. Samedi 31 juillet, les judokas français ont remporté la quatrième médaille d'or de la délégation dans ces Jeux olympiques de Tokyo, en remportant la finale de l'épreuve mixte par équipes face au Japon (4-1).

Un sacre olympique d'autant plus significatif que le pays organisateur est souverain dans le dojo depuis le début de la compétition, avec un total de douze médailles, dont neuf en or. Mais la France n'est pas si loin : avec huit médailles sur les tatamis, dont deux en or, le judo français établit son record sur une édition des JO.

La délivrance pour Cysique

Les judokas français sont les premiers champions olympiques de la discipline, introduite cette année au programme. L'épreuve mixte par équipes a l'avantage d'offrir des moments de communion intenses alors que ces Jeux se déroulent à huis clos, sans bruit. Cette fois, les Bleus en ont fait, au moment de pousser Sarah-Léonie Cysique à conserver ce waza-ari acquis face à Tsukasa Yoshida lors du combat décisif pour les Bleus.

La France s'impose en finale face au Japon (4-1) ! Clarisse Agbegnenou, Axel Clerget, Teddy Riner et Sarah-Léonie Cysique ont remporté leur combat. Les Tricolores rentrent dans l'histoire en glanant la première épreuve par équipes en judo aux JO.

À ce moment-là, le Japon se battait pour rester dans le match. Malgré son équipe composée par quatre champions olympiques 2021 (Akira Sone, Chizuri Arai, Aaron Wolf et Shohei Ono), le collectif nippon souffrait. Akira Sone avait relancé son équipe face à Romane Dicko, après les deux premières victoires de Clarisse Agbégnénou et Axel Clerget. Mais Teddy Riner redonnait un avantage aux Français. Puis Sarah-Léonie Cysique, qui fut si malheureuse lors de sa finale de sa catégorie (-57kg) - disqualifiée et donc médaillée d'argent -, scellait le quatrième sacre olympique français.

Un troisième sacre olympique pour Riner

Le collectif a fait la différence ce samedi et ce groupe France s'est bien repris après un quart de finale bien compliqué dans la nuit, remporté in extremis face à Israël (4-3). En demi-finales, les Bleus s'étaient facilement défaits des Pays-Bas (4-0) pour s'offrir ce duel avec les Japonais.

Ces derniers étaient invaincus depuis l'introduction des compétitions mixtes par équipes en 2017. Une statistique désormais caduque avec la médaille d'or acquise par les Français. "On a compté les uns sur les autres et je crois qu'on va tous rester unis par cette histoire. On a gagné contre le Japon. Qui l'eut crû ? Et on l'a fait", déclarait Riner après les combats, lui qui est désormais triple champion olympique.

"On va profiter, c'est magnifique, c'est magique", indiquait de son côté Agbégnénou, émue par ce sacre olympique. Les membres de l'équipe de France de judo vont désormais pouvoir profiter de leur record de huit médailles remportées à Tokyo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.