JO 2021 - Escrime : battue en finale, l’équipe de France féminine de fleuret s'offre la médaille d'argent

Les fleurettistes françaises se sont inclinées jeudi en finale face aux Russes et repartent avec la médaille d'argent.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'équipe de France féminine de fleuret s'est inclinée en finale face aux Russes, jeudi 29 juillet, à Tokyo. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Les fleurettistes françaises avaient la rage de vaincre, mais cela n'a pas suffi. Après sa remontée fantastique face à l'Italie plus tôt dans la journée, l'équipe de France féminine a été dominée par le Comité olympique russe (COR) en finale des Jeux de Tokyo (45-34), jeudi 29 juillet. Décevantes lors des épreuves individuelles, les Bleues prennent malgré tout une belle revanche et offrent à l'équipe féminine de fleuret une première médaille depuis 1984 (en bronze) aux Jeux olympiques de Los Angeles.

Ce jeudi, la marche était trop haute pour les Bleues. Contrairement au duel face aux Italiennes en demi-finale, les Françaises ne sont pas parvenues à raccrocher au score dans le combat. Les Russes ont fait course en tête tout le long, remportant cinq des neuf relais, pour une égalité et trois victoires françaises.

Et c'est le médaille d'argent pour les Bleues en fleuret par équipe.
C'est la première médaille depuis 1984 dans cette discipline pour les Françaises . Bravo à vous les filles !

Larisa Korobeynikova, médaillée de bronze en individuel à Tokyo, a donné le ton d'entrée en remportant le premier relais contre la troisième fleurettiste mondiale, Ysaora Thibus (5-2). Comme face à l'Italie, il a fallu attendre le cinquième relais et le second passage de Thibus pour voir la France remporter son premier duel, de justesse (6-5).

"On reviendra plus fortes"

Astrid Guyart, normalement remplaçante, a fait son entrée au septième relais à la place d'Anita Blaze. Mais la Française n'a pas réussi à trouver la faille contre Marta Martyanova (5-2). "Astrid a fait partie de cette équipe, elle est rentrée et c'est ce que l'on voulait : le faire à quatre", a commenté Ysaora Thibus.

Alors que les Bleues étaient menées de douze points (40-28), la Guadeloupéenne s'est une nouvelle fois imposée dans son ultime duel face à la vice-championne olympique et triple championne du monde en titre (2015, 2017, 2019), Inna Deriglazova (6-5). Mais l'écart était trop grand pour espérer repasser devant. 

"Nous sommes déçues, c'est normal. Quand on gagne, on gagne ensemble et quand on perd, on est aussi ensemble. On a fait des erreurs, mais on reviendra plus fortes", a promis Anita Blaze. "On a été la chercher la médaille. En demi-finale, ce n'était pas simple. On s'est vraiment arraché pour venir jusqu'en finale (...) Ce n'est pas ce qu'on était venu chercher. Mais avec du recul, je sais qu'on saura profiter de cette médaille là", a complété Ysaora Thibus. 

"On a été la chercher en demi-finale ce n'était pas simple, on s'est vraiment arraché pour venir chercher cette médaille"
Les Françaises, Ysaora Thibus, Anita Blaze, Astrid Guyart, Pauline Ranvier, sont VICE-CHAMPIONNES OLYMPIQUES.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Escrime aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.