JO de Tokyo : l'équipe de France du fleuret décroche l'or aux dépens des Russes pour la 21e médaille des Bleus

Les fleurettistes français ont répondu présents dimanche en finale du fleuret par équipes en s'imposant (45-28) face aux Russes. Ils décrochent le cinquième titre olympique de la délégation tricolore à Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les fleurettistes français ont remporté la médaille d'or aux Jeux de Tokyo, le 1er août (MOHD RASFAN / AFP)

La France tient sa revanche. Après les défaites des équipes de sabre et de fleuret féminines en finales par équipes jeudi et samedi face au Comité olympique russe, l'équipe de France masculine de fleuret s'est imposée contre les Russes (45-28), dimanche 1er août et décroche la médaille d'or. Le quatuor tricolore composé d'Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux, Julien Mertine et Maxime Pauty, est officiellement sacré champion olympique.

À dire vrai, cette revanche, Lefort et Le Péchoux l'attendaient même depuis cinq ans. À Rio en 2016, les deux tireurs tricolores avaient dû se contenter de l'argent en s'inclinant, déjà, face à la Russie. Animés par cet objectif, les fleurettistes français ont démarré fort leur match, menant 15-8 à l'issue du troisième relais et du passage de chacun des titulaires, Maxime Pauty faisant office de remplaçant.

Une performance impériale

Et s'ils se sont montrés solides, ce sont surtout les sixième et septième relais de Lefort et Mertine qui ont placé les Bleus sur les rails du titre olympique. Face à Kirill Borodachev et Timur Safin, les deux Français ont assuré un matelas confortable de douze touches d'avance à leur équipe, qui s'est étiré jusqu'à seize points après un nouveau passage de Lefort sur la piste (40-24). Une avance considérable concrétisée par Le Péchoux.

En récitant un fleuret presque parfait et en affichant une sérénité à toute épreuve malgré les tentatives de riposte russes, le quatuor décroche donc la médaille d'or, la première pour le fleuret français par équipes depuis les Jeux olympiques de Sydney en 2000. Un exploit qui offre la 21e breloque aux Tricolores à Tokyo, la cinquième en or. Ce sacre olympique confirme surtout que l'escrime (avec cinq médailles) a porté la délégation tricolore lors de ces neuf premiers jours des Jeux olympiques, avec le judo (huit médailles).

De belles images pour cette dernière journée d'escrime

"Le traumatisme de Rio était bien présent dans nos têtes, on ne voulait lâcher aucune touche. On était bien conscients de la menace que représentait cette équipe russe", a expliqué Enzo Lefort après le match. "C'est une belle fin, c'était ma dernière compétition et je suis ravi d'avoir participé à ça avec eux. (...) Je ne réalise pas encore pour la compétition, je réalise juste ce que j'ai partagé avec eux", indiquait Le Péchoux, très ému après ce sacre olympique.

La dernière journée d'escrime à Tokyo se termine par cette victoire française et laissera de belles images en tête. Celles de Lefort, Le Péchoux, Mertine et Pauty célébrant leur sacre olympique sur la piste du Hall Makuhari, effaçant l'espace d'un instant la déception connue par les Françaises en finale ces trois derniers jours. De bon augure pour Paris 2024.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.