JO 2021 - Triathlon : le relais mixte français médaillé de bronze après une belle remontée

Léonie Périault, Cassandre Beaugrand, Dorian Coninx et Vincent Luis ont terminé à la troisième place de l'épreuve du relais mixte de triathlon aux Jeux olympiques de Tokyo dans la nuit de vendredi à samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De gauche à droite, Léonie Périault, Vincent Luis, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx, les quatre membres du relais mixte français médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Tokyo le 31 juillet 2021. (EUGENE HOSHIKO / AP / SIPA)

La nuit n'est finalement pas forcément synonyme de désillusion pour la délégation française à Tokyo. Premier temps fort de ce samedi 31 juillet, l'épreuve du relais mixte a vu les triathlètes tricolores décrocher la médaille de bronze, la quatorzième breloque de la France depuis le début des Jeux olympiques de Tokyo. Après les déceptions en individuelLéonie Périault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis sont progressivement revenus sur la tête de course pour décrocher la toute première médaille du triathlon français aux JO, derrière la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Les débuts n'auguraient pourtant rien de bon. Premier élément du relais, Léonie Périault accusait un retard de 30 secondes après la natation. L'équipe de France était alors 14e de la course, très loin de ses espoirs de médaille. Flairait déjà comme une odeur d'échec, trop souvent sentie depuis le début des Jeux, surtout lorsque la France est plongée dans la nuit. Mais la spirale s'est inversée rapidement. Léonie Périault, qui avait décroché le meilleur résultat en individuel parmi ses coéquipiers quatre jours plus tôt (5e), a mis les bouchées doubles en signant le meilleur temps de sa série en course à pied (6'05).

Du faux départ aux fols espoirs

Au moment de transmettre le relais à Dorian Coninx, la France est 5e à 26 secondes de la tête de course. Rien n'est perdu. Après une nage moyenne, l'Isérois a réalisé le deuxième meilleur temps de son relais sur le vélo et à pieds pour rapprocher les Bleus à seulement 8 secondes du podium. Cassandre Beaugrand en a profité directement pour opérer la jonction puis en prenant la troisième position en sortant de l'eau.

Tout a failli s'écrouler quand elle a été lâchée par l'Américaine Taylor Knibb à vélo, puis rattrapée par un groupe de poursuivantes. Mais Beaugrand, qui était revancharde après avoir échoué à boucler l'épreuve individuelle, est partie comme une fusée une fois le vélo lâché. Une fois le meilleur temps en course à pied de toutes les participantes claqué (6'00), elle a transmis le relais à Vincent Luis avec une médaille de bronze virtuelle et 33 secondes de retard sur le leader britannique, 12 sur les Américains.

Survolté, Luis a rattrapé Morgan Pearson dans l'eau avant de l'attaquer à vélo. L'écart a fondu comme neige au soleil sur le tout frais vice-champion olympique Alex Yee. Virtuellement médaillée d'argent, l'équipe de France de relais mixte n'était plus très loin de contester l'or au Royaume-Uni. Mais Vincent Luis a pioché en course à pied, peut-être fatigué par ses efforts généreux, et c'est finalement la médaille de bronze qui est venu couronner l'effort collectif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Triathlon aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.