JO 2021 - Triathlon : grosse déception pour Vincent Luis qui termine 13e

Grand favori du triathlon, le Français Vincent Luis a déçu en finissant 13e, loin du champion olympique norvégien Kristian Blummenfelt.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Vincent Luis pendant le triathlon des Jeux olympiques de Tokyo, lundi 26 juillet. (LOIC VENANCE / AFP)

Vincent Luis et les Jeux olympiques, ou l'histoire d'une relation particulièrement tortueuse. Onzième à Londres en 2012 pour ses premiers JO, septième à Rio quatre ans plus tard, le double champion du Monde a dû se contenter de la 13e place du triathlon olympique de Tokyo, à 1'20" du vainqueur, dont il faisait figure de favori, lundi 26 juillet. C'est le Norvégien Kristian Blummenfelt qui a été sacré champion olympique devant le Britannique Alex Yee et le Néo-Zélandais Hayden Wilde.

Leader après la natation

Sorti en tête de l'eau après 1 500 mètres de natation, Vincent Luis semblait pourtant en forme sur les quarante kilomètres de vélo avant de lâcher, irrémédiablement, dès les premiers hectomètres de la course à pied. Le natif de Vesoul bataillait en queue de peloton sans que l'on sache s'il fallait alors s'inquiéter. Tout le monde a finalement compris, après seulement un quart des dix kilomètres à parcourir, quand Luis a laissé les leaders s'envoler. Son coéquipier Dorian Coninx s'est même permis le luxe d'imprimer le rythme en tête de peloton, preuve que la carte Vincent Luis était abattue.

Les doutes escortaient la forme du leader de l'équipe de France, sixième de sa seule sortie de la saison, déjà au Japon, à Yokohama en mai dernier. Ou alors le triathlète de 32 ans souffrait peut-être des premiers efforts déployés en vain à cause d'un faux départ ubuesque. Une partie des engagés a été piégée sur le ponton de départ en plongeant alors que l'autre moitié était bloquée par un bateau. Plusieurs dizaines de mètres de nage à haute intensité finalement inutiles qui ont pu coûter cher en fin de course. Il s'est battu, a lancé ses dernières forces dans la bataille pour terminer à une décevante 13e place, son pire classement aux Jeux olympiques.

Dorian Coninx a alors tenté sa chance avant de craquer, lui aussi. Il a finalement terminé 17e (+1'44") alors que le troisième larron tricolore Léo Bergère (+2'16") s'est classé 21e. "Si on fait 4e, 5e et 6e, ce sera un échec", assurait le Directeur technique national Benjamin Mazé avant l'épreuve. Les résultats de l'épreuve masculine sont au-delà de l'échec ce lundi et les femmes (Cassandre Beaugrand et Leonie Periault) devront sauver la mise mardi 27 juillet avant un sursaut espéré dans l'épreuve du relais mixte.

Au contraire de la mésaventure française, le Norvégien Kristian Blummenfelt était dans la forme de sa vie pour s'offrir l'or olympique. Il a décroché dans le dernier tour le médaillé d'argent Alex Yee – qui a pourtant réalisé une course à pied impressionnante – et le médaillé de bronze Hayden Wilde.

Le Norvégien Kristian Blummenfelt, impressionnant dans le dernier tour et au bout de l'effort, devient champion olympique de triathlon. Vincent Luis, premier Français, se classe treizième.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Triathlon aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.