JO 2021 - Escrime : Manon Brunet, en bronze au sabre, prend sa revanche cinq ans après la désillusion de Rio

Demi-finaliste malheureuse il y a cinq ans au Brésil, la Lyonnaise a remporté, lundi, la médaille de bronze au sabre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Manon Brunet a remporté la médaille de bronze au sabre lors des Jeux olympiques de Tokyo, le lundi 26 juillet 2021. (HERVIO JEAN-MARIE / KMSP via AFP)

Le courage et la résilience d'une compétitrice hors pair. Lundi 26 juillet à Tokyo, Manon Brunet a remporté la médaille de bronze au tournoi olympique de sabre, cinq ans après avoir terminé au pied du podium à Rio. La Française a dominé la Hongroise Anna Marton dans le match pour la troisième place (15-6) pour s'offrir sa plus belle revanche. L'une de celles qui résonneront dans la carrière de la Lyonnaise après la grosse déception brésilienne.

Manon Brunet obtient la médaille de bronze du sabre en dominant la Hongroise Anna Marton (15-6) et prend sa revanche après sa quatrième place aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

Il n'y a pas eu match. Manon Brunet a dominé de la tête et des épaules son rendez-vous avec le bronze. Troisième mondiale à Tokyo, la sabreuse a tenu son rang malgré la frustration de la défaite en demi-finale face à la Russe Sofia Pozdniakova (10-15), qui semblait à sa portée. Mais l'essentiel est ailleurs : le douleureux souvenir du Brésil est rangé au placard.

"Mon copain m'a dit : 'Prouve moi que tu m'aimes'"

Car elle avait pris date en 2016, et promis qu'elle reviendrait plus forte. À tout juste 20 ans et pour ses premiers Jeux, à Rio, la sabreuse créait la surprise en s'invitant en demi-finales des Jeux olympiques face à la numéro un mondiale de l'époque, la Russe Sofia Velikaya. Une demie qui restera gravée dans la mémoire de la Française et des millions de téléspectateurs présents devant leur poste de télévision. Pas forcément pour les bonnes raisons.

Exceptionnelle de précision et d'audace, Manon Brunet menait 14-12, à une touche de l'accession en finale. Elle pensait même s'imposer à 14-13 mais l'arbitrage vidéo en a décidé autrement et a invalidé la touche. Deux assauts plus tard, la championne du monde en titre sauvait sa peau et brisait le rêve de la Française, qui ne s'en est pas relevée lors du match pour le bronze. Une défaite gravée au fer rouge qui la fera "grandir mentalement" et déclenchera, quelques mois plus tard, ses premiers succès en Coupe du monde.

Manon Brunet a conjuré le sort après sa quatrième place frustrante aux JO de Rio, avec une belle médaille de bronze au sabre.

Cinq ans plus tard, il ne fallait pas revivre la même déconvenue. "J'étais tellement déçue après la demie", a-t-elle avoué au micro de France Télévisions, quelques minutes après avoir accroché sa première médaille olympique. "J'ai dit à tout le monde que je ne pouvais pas aller chercher le bronze. Toute l'équipe m'a dit de souffler, de pleurer, d'oublier Rio. Mon copain m'a dit : 'Prouve moi que tu m'aimes', il m'a mis la pression ! Je suis soulagée, j'ai mal de partout mais je suis contente."

Après Romain Cannone, Manon Brunet rapporte la deuxième médaille en escrime au clan tricolore.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.