Téléphonie : le fléau des vols de cuivre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
En moyenne, 16 vols de cuivre sont perpétrés en France chaque jour. Ces pillages exaspèrent les entreprises de téléphonie, les maires des communes concernées et les habitants privés de téléphone. Les équipes du 20 Heures ont enquêté sur ce phénomène. -
Téléphonie : le fléau des vols de cuivre En moyenne, 16 vols de cuivre sont perpétrés en France chaque jour. Ces pillages exaspèrent les entreprises de téléphonie, les maires des communes concernées et les habitants privés de téléphone. Les équipes du 20 Heures ont enquêté sur ce phénomène. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. hanquet, C. Blondiaux, R. Mathé, J. Delage, P. Caron, Y. Kadouch
France Télévisions
France 2
En moyenne, 16 vols de cuivre sont perpétrés en France chaque jour. Ces pillages exaspèrent les entreprises de téléphonie, les maires des communes concernées et les habitants privés de téléphone. Les équipes du 20 Heures ont enquêté sur ce phénomène.

Le trafic de cuivre touche toute la France. Partout le même constat, des câbles téléphoniques sont arrachés ou sectionnés par des voleurs qui veulent récupérer le cuivre qui se trouve à l’intérieur. Il y aurait jusqu’à 16 vols de ce type par jour. À Châteauponsac (Haute-Vienne), le maire est excédé. En février dernier, sa commune a été visée par des voleurs de cuivre. Les habitants sont agacés. En effet, à chaque vol, ils se retrouvent privés de téléphone. Dans cette affaire, un suspect a été interpellé. Il aurait commis 25 vols en moins d’un an. 

Trois ans de prison et 45 000 euros d’amende 

Le prix du cuivre s’est envolé. De 5 300 euros la tonne en 2016, on est passés à plus de 8 000 euros en 2023. Cette explosion des prix attire les voleurs, le plus souvent des bandes très organisées. Pour revendre le cuivre, il existe des ferrailleurs peu regardants qui rachètent les câbles sans vérifier leur provenance. L’autre solution pour les voleurs est d’écouler leur stock à l’étranger, notamment en Belgique. Une fois fondu, le cuivre devient intraçable. Pour mettre fin à ce phénomène Orange réclame des sanctions plus lourdes contre les auteurs de ces pillages. Actuellement, ils encourent trois ans de prison et 45 000 euros d’amende. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.