Incendie de pylônes dans le Tarn : 30 000 abonnés toujours sans réseau mais "pas de perte d'appels d'urgence", selon le sous-préfet

François Proisy, sous-préfet du Tarn parle de "deux incendies volontaires". Une enquête est en cours.

Article rédigé par
Manon Derdevet - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une antenne-relais (illustration). (TOMMY CATTANEO / RADIO FRANCE)

Deux pylônes ont été incendiés dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 septembre dans le Tarn provoquant une coupure de réseau téléphonique et TNT chez 50 000 abonnés. Dimanche, 30 000 abonnés dans le Tarn et l'Aveyron n'avaient toujours pas de réseau. Des travaux sont en cours et la situation devrait être rétablie dans la soirée, a déclaré François Proisy, sous-préfet du Tarn sur franceinfo. Il s'agit, selon lui, de "deux incendies volontaires". Une enquête est en cours.

"Initialement les effets de cet incendie ont été la destruction des installations de téléphonie mobile et de télévision, TNT, qui étaient implantés sur ces pylônes", explique le sous-préfet. "Nous avions au départ trois communes du Tarn impactés et une commune du Tarn-et-Garonne, soit 50 000 abonnés concernés."

Les réparations ne seront pas achevées avant la fin du week-end

Le réseau a pu être rétabli samedi soir pour 20 000 personnes. "Les opérateurs ont opéré une bascule", explique-t-il. "Pour les 30 000 qui restent impactés, SFR dit que les réparations ne seront pas achevées avant la fin du week-end."

Si les numéros d'urgence (15, 17 et 18) ont été difficiles à joindre samedi pour les abonnés concernés, selon les pompiers il n'y a pas eu de perte d'appels d'urgence. "Nous en avons la quasi-certitude puisque très rapidement le Codis a été appelé par le biais du 112", a expliqué François Proisy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Téléphonie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.