VIDEO. Une députée européenne, un combat (1/6) : Ana Gomes et le RGPD

Avant les élections européennes du 26 mai, franceinfo vous propose de découvrir un combat mené par un député du Parlement européen au cours de son mandat. La Portugaise Ana Gomes nous parle du Réglement général sur la protection des données.

FRANCEINFO

Que font les députés européens au quotidien ? Les élections européennes, prévues en France le 26 mai 2019, approchent. Pour tenter de comprendre concrètement l'activité des élus que nous allons devoir renouveler, franceinfo laisse la parole aux premiers concernés, alors que leur mandat touche à sa fin : quel a été leur principal combat ? Pour quel résultat ? Pourquoi un tel engagement ? Un député, un combat, une série en six épisodes. Premier volet : la Portugaise Ana Gomes (élue au Parlement européen depuis 2004) et le Règlement général sur la protection des données (RGPD).

>> Un député, un combat, retrouvez l'ensemble des portraits en vidéo

"Je me suis toujours battue pour les droits de l’Homme et dans ce contexte, le RGPD était très important, comme tout ce qui concerne les questions de justice fiscale. Dans un monde où l’on dépend du digital dans tous les domaines et pas seulement dans l’économie, la protection de nos données est une question absolument capitale. Il fallait la régler et ce n’était pas facile. C’est pour cela que je me suis engagée dans ce domaine-là, au niveau du Parlement européen avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD), mais aussi avec tous les autres développements technologiques."

Ana Gomes
Ana Gomes (ANTOINE DEIANA / THIBAUT CAVAILLES / STEPHANIE BERLU / RADIO FRANCE)

Le RGPD est entré en application le 25 mai 2018 dans tous les pays de l'Union européenne. Ce règlement a vocation à mieux protéger les données personnelles des internautes. C'est ce texte qui conduit notamment les sites web à afficher des encarts d’avertissement au moment d’y accéder. Le RGPD prévoit aussi de lourdes sanctions pour les entreprises qui utiliseraient les données personnelles de façon abusive.

Échec ou réussite ?

"Je pense que le Parlement dans son ensemble a réussi, mais c’est un combat qui est loin d’être épuisé. C’est un combat permanent, le RGPD est là, mais il faut veiller à son implémentation. Il faut affiner tous les aspects qui ne sont pas adaptés. Parce que la réalité évolue très rapidement, comme la technologie. Je dirais même que c’est un combat éternel."

Pourquoi être devenue députée européenne ?

"Je crois en l’Europe, tout ce que j’ai fait et vu ici m’ont renforcée dans la conviction que l’on a besoin de l’Union européenne. Il y a des combats que l’on ne pourrait pas mener si on le faisait au niveau de chaque pays. On a absolument besoin de l’Europe et de l’UE. Je suis absolument convaincue de cela."

Un député, un combat

Avant les élections européennes du 26 mai, franceinfo vous propose de découvrir dans une série de reportage et en vidéo un combat mené par un député du Parlement européen au cours de son mandat.

Ana Gomes et le RGPD.
 La Portugaise s'est particulièrement investie sur le Règlement général sur la protection des données (RGPD).

•  Cécile Kashetu Kyenge et les politiques migratoiresL'Italienne a travaillé pour que l'Europe ait une réponse commune à propos de la gestion des migrants qui arrivent sur le territoire européen.

Cristian Preda et la lutte anti-corruptionLe sujet de prédilection du Roumain est la lutte contre la corruption et les détournements de fonds.

Élisabeth Morin-Chartier et la directive sur des travailleurs détachés. La Française a bataillé pour que l'Europe renouvelle sa politique commune sur les travailleurs détachés.

Younous Omarjee et le glyphosate. Le Français s'est engagé sur les questions écologiques liées à l'utilisation du glyphosate.

Sven Giegold et la justice fiscale. Sven Giegold a défendu une fiscalité plus juste et la fermeture des paradis fiscaux.

Ana Gomes, députée européenne.
Ana Gomes, députée européenne. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)