Enseignement à distance : le Cned annonce être de nouveau victime de cyberattaques

"Tous les sites du Cned et les plateformes Ma classe à la maison sont de nouveau les cibles de cyberattaques depuis cette nuit", a indiqué le Centre national d'enseignement à distance (Cned) sur son compte Twitter jeudi matin. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un élève se connecte à sa plateforme d'enseignement à distance, le 7 avril 2021 à Metz (Moselle). (NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)

L'enseignement à distance continue d'être perturbé pour les élèves français, au troisième jour du retour de "l'école à la maison". "Tous les sites du Cned et les plateformes Maclasse à lamaison sont de nouveau les cibles de cyberattaques depuis cette nuit", annonce le Centre national d'enseignement à distance (Cned) sur son compte Twitter, jeudi 8 avril. "Toutes nos équipes sont pleinement mobilisées pour rétablir un service optimal au plus vite." C'est le troisième jour d'affilée que l'organisme déclare subir des cyberattaques.

Contacté par franceinfo, le ministère de l'Education nationale confirme que "ce jeudi matin, le site du Cned et le service 'Ma classe à la maison' rencontrent des difficultés. Ils ont fait l'objet, ces dernières heures, de nouvelles attaques." 

Le centre d'enseignement à distance "est aussi victime collatérale des attaques qui touchent actuellement d’autres sites éducatifs via le fournisseur d’accès Renater", poursuit auprès de franceinfo le ministère, qui ajoute que l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) "travaille en lien avec les services éducatifs affectés". "Il n’y a donc quasiment aucun accès à MCALM [Ma classe à la maison] pour le moment, toutefois les ENT fonctionnent à nouveau", précise cette même source. 

Une enquête ouverte

Ces nouvelles perturbations interviennent moins de 24 heures après un retour à la normale pour les plateformes du Cned. Mercredi midi, le ministère de l'Education nationale avait indiqué que "l’ensemble des services d’enseignement à distance du Cned était revenu à la normale. Quelques ralentissements de connexions ont été signalés sans blocage sur l’accès aux services".

La section cyber du parquet de Paris a ouvert une enquête sur ces cyberattaques mercredi, pour "accès frauduleux à un système de traitement automatisé" et "entrave au fonctionnement d'un tel système"L'enquête a été confiée à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.