Piratage : à Cannes, un hôpital victime d’une cyberattaque russe

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Des hackers russophones sont à l’origine d’une cyberattaque visant l’hôpital de Cannes il y a deux semaines. Le groupe a formulé des menaces avec rançon et les a mises à exécution.
Piratage : à Cannes, un hôpital victime d’une cyberattaque russe Des hackers russophones sont à l’origine d’une cyberattaque visant l’hôpital de Cannes il y a deux semaines. Le groupe a formulé des menaces avec rançon et les a mises à exécution. (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Des hackers russophones sont à l’origine d’une cyberattaque visant l’hôpital de Cannes il y a deux semaines. Le groupe a formulé des menaces avec rançon et les a mises à exécution.

Un vol de données massif a touché le centre hospitalier Simone Veil à Cannes (Alpes-Maritimes). Plus de 60 gigaoctets de documents médicaux ont été volés et publiés sur internet. Des données concernant des cartes d’identités, des bilans médicaux, des bulletins de salaires, et même des évaluations psychologiques, ont été subtilisées. "L'enjeu, c’est qu’un monceau de données a été publié en ligne. L’hôpital est en train de l’analyser pour prévenir les patients et dire quelle posture chacun va devoir tenir", explique un soignant.  

D’autres piratages ont eu lieu 

L'hôpital a porté plainte et une enquête en cours. L'établissement hospitalier de Cannes n’est pas le premier à être touché par une cyberattaque d'ampleur : il y a quelques mois, plus de 800 relevés d’identité bancaires avaient été piratés à l’hôpital d'Armentières (Nord). 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.