Un homme filmé en train de se masturber à côté d'une passagère dans un TGV

Samedi 22 juin, une passagère du TGV Paris-La Rochelle filme un homme en train de se masturber à côté d'elle. Elle interpelle la SNCF qui lui répond qu'elle "regrette ces conditions de voyages difficiles".

FRANCEINFO

Natacha Bras n'est pas près d'oublier ce voyage en TGV entre Paris et La Rochelle. Durant une grande partie du trajet entre Paris et Poitiers (1h20), un homme vient s'asseoir près d'elle et met la main dans son pantalon afin de se caresser le sexe. "Parfois, il changeait de place et se mettait dos à la fenêtre face à moi, parfois non. Je n'ai pas eu de réaction immédiate parce que j'étais un peu sidérée", raconte la passagère à franceinfo.

Elle a néanmoins le réflexe de filmer discrètement cet homme à plusieurs reprises et publiera un extrait de ses vidéos sur Twitter. Dès le lendemain, la SNCF lui répond : "Je comprends votre inquiétude et regrette ces conditions de voyages difficiles. Aussi, si cela venait à se reproduire, n'hésitez pas à le signaler au chef de bord ou à joindre le service d'urgence SNCF au 3117 ou au 31 177 par SMS".

Elle risque une plus forte amende que lui

"Je regrette que la SNCF considère ce genre d'acte comme un désagrément. C'est plus grave que ça. Je regrette qu'ils ne m'aient pas proposé de collaborer avec la police", confie-t-elle. La SNCF ne veut pas se prononcer tant que l'enquête est en cours. Ces actes de malveillance se multiplient dans les trains, d'après les syndicats.

Natacha Bras a porté plainte. L'exhibitionniste risque un an de prison et 15 000 € d'amende alors qu'elle encourt un an de prison et 45 000 € d'amende pour avoir montré le visage de l'homme sur Twitter.

Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, 15 octobre 2018. 
Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, 15 octobre 2018.  (MANUEL COHEN / AFP)