Cet article date de plus d'un an.

TikTok : Olivier Véran assure qu'"aucun téléphone professionnel de ministre n'est équipé" de l'application

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
TikTok : Olivier Véran assure qu'"aucun téléphone professionnel de ministre n'est équipé" de l'application
TikTok : Olivier Véran assure qu'"aucun téléphone professionnel de ministre n'est équipé" de l'application TikTok : Olivier Véran assure qu'"aucun téléphone professionnel de ministre n'est équipé" de l'application (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Plusieurs gouvernements et institutions ont interdit à leurs employés l'utilisation du réseau social chinois, en raison d'inquiétudes en matière de sécurité des données.

Alors que plusieurs gouvernements et institutions ont interdit à leurs employés l'utilisation de TikTok, en raison d'inquiétudes en matière de sécurité des données, Olivier Véran a assuré qu'"aucun téléphone professionnel de ministre n'[étai]t équipé de TikTok". "Que ce soit le président de la République, la Première ministre ou les membres du gouvernement, nous disposons de téléphones professionnels qui, de toute façon, ne tolèrent pas l'installation de quelque application de type réseau social", a-t-il expliqué mercredi 1er mars à la sortie du Conseil des ministres.

>>  TikTok : trois questions sur l'interdiction de l'application chinoise dans des institutions et des Etats occidentaux

"Dans le cadre de ministères dits régaliens, notamment la Défense ou l'Intérieur, il a déjà été assuré que sur les téléphones d'usage professionnel des agents au niveau central ne puissent pas être installées d'applications de réseau social de type TikTok ou autre", a-t-il poursuivi.

Une "réflexion" en cours

Le porte-parole du gouvernement précise qu'une "réflexion est en cours dans d'autres ministères et éventuellement concernant les administrations centrales ou territoriales. Nous attendons aussi des rapports de la Cnil [Commission nationale de l'informatique et des libertés] pour statuer de manière plus générale" sur l'utilisation de la plateforme. 

"Nous ne voulons pas que ces applications aient des données qui soient traitées à l'extérieur de l'Union européenne parce que c'est un des gages de la souveraineté européenne."

Olivier Véran

en Conseil des ministres

La Commission européenne et le Parlement européen ont annoncé l'interdiction du réseau social chinois sur les appareils professionnels de leurs employés. Une décision prise également par les gouvernements canadien et américain. Ces mesures surviennent alors que TikTok, dont la société mère ByteDance est chinoise, fait l'objet d'une surveillance croissante des Occidentaux en raison de craintes que Pékin puisse accéder aux données des utilisateurs à travers le monde. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.