Cet article date de plus de trois ans.

Orléans : le "message de paix et d'amour" du père de la Jeanne d'Arc 2018, après des propos racistes contre sa fille

Le père de Mathilde, qui figurera Jeanne d'Arc aux prochaines fêtes johanniques à Orléans, mais qui est victime d'une déferlante de haine raciste, témoigne au micro de France Bleu Orléans.

Article rédigé par
avec France Bleu Orléans - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mathilde Edey Gamassou, 17 ans, incarnera la Jeanne d'Arc d'Orléans le 8 mai 2018.  (MAXPPP)

Patrice Edey Gamassou veut préserver sa fille. Il s'est confié, vendredi 23 février, à France Bleu Orléans. Mathilde, lycéenne de 17 ans, a été désignée lundi 19 février par une association pour défiler le 8 mai dans les rues d'Orléans en incarnant Jeanne d'Arc, lors des fêtes johanniques. Depuis, cette jeune femme métisse -dont le père est d'origine béninoise et la mère polonaise- est victime d'une déferlante de haine raciste sur les réseaux sociaux. 

"Elle a eu son premier téléphone mobile il y a six mois à peine et elle n'est donc pas sur les réseaux sociaux. Elle est protégée par rapport à tout ça, raconte Patrice Edey Gamassou au micro de France Bleu Orléans. Par contre, par rapport à ce qu'elle ressent, je ne reconnais plus ma fille : elle est transfigurée tout simplement."

Elle est portée par ce message d'amour à tous les Français, quelles que soient leurs origines, quel que soit ce qui peut nous séparer, nos opinions, même les plus dures.

Patrice Edey Gamassou

"Honnêtement, c'est un message d'amour : paix et pardon", conclut Patrice Edey Gamassou, qui a également lancé un appel à Emmanuel Macron, lui demandant de venir à ces fêtes johanniques. De son côté, le procureur de la République a ouvert une enquête préliminaire pour incitation et provocation à la haine raciale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réseaux Sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.