iPhone 6 pliés : Apple veut tordre le cou aux critiques

Accusée d'avoir fabriqué des smartphones trop fragiles, la firme californienne affirme que seuls neufs acheteurs, sur 10 millions, lui ont signalé une déformation de leur appareil quand ils l'ont laissé dans leur poche de pantalon.

Un internaute plie un iPhone 6 Plus dans une vidéo mise en ligne le 23 septembre 2014 sur YouTube.
Un internaute plie un iPhone 6 Plus dans une vidéo mise en ligne le 23 septembre 2014 sur YouTube. (UNBOX THERAPY / YOUTUBE)

Pour Apple, il n'y a pas même l'ombre d'un pépin. La marque à la pomme a déjà vendu plus de 10 millions de ses iPhone 6 et assure que, pour l'heure, seuls neuf acheteurs lui ont signalé avoir été victime d'une courbure intempestive de leur nouvel iPhone 6 Plus, le grand modèle du nouveau smartphone.

Mais face à la mauvaise publicité provoquée par ce "Bend Gate", qui, combinée à la mise à jour défectueuse de l'iOS 8.0.1, a entraîné une chute de 4% de l'action de l'entreprise à la Bourse de New York jeudi, le géant californien a décidé de réagir. L'entreprise joue la carte de la transparence en montrant comment elle teste ses produits, comme l'a signalé le site spécialisé recode.net (en anglais), jeudi 25 septembre.

Tests de torsion, de pression, de pliure...

La firme de Cupertino assure qu'elle a procédé à des "tests de résistance rigoureux pendant tout le cycle de développement" de ses nouveaux iPhone. "L'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus répondent, et même dépassent, nos normes de qualité élevées, qui permettent de supporter un usage classique dans la vie de tous les jours", garantit Apple.

En tout, 30 000 appareils ont ainsi été testés, 15 000 iPhone 6 et 15 000 iPhone 6 Plus. L'un des tests simule justement le fait de s'asseoir sur une surface dure avec un téléphone glissé dans la poche arrière de son pantalon. Une pression de 25 kg est exercée sur l'appareil, avec écran vers l'extérieur mais aussi vers l'intérieur. Ces tests correspondent, assure la firme californienne, a plusieurs années d'utilisation.

Apple prêt à remplacer les iPhone 6 tordus

Un test de torsion est également effectué. Le téléphone est fermement maintenu à ses deux extrémités et subit 8 000 cycles de torsions. La rigidité de l'iPhone et sa résistance dans le temps sont aussi mises à l'épreuve à l'aide d'une machine imposant une pression de 10 kg au centre de l'écran. Apple assure avoir aussi procédé à des tests en conditions réelles d'utilisation : des iPhone ont été confiés à des employés de la marque, qui les ont utilisés et malmenés pendant plusieurs mois.

Toutefois, Apple précise tout de même que les iPhone 6 pliés dans le cadre d'un usage jugé «normal» par l'entreprise seront remplacés.