Apple Music va-t-il réussir son entrée dans le streaming musical ?

Le géant américain a lancé mardi son service d'écoute en streaming, Apple Music, sur un marché dominé par Spotify ou Deezer.

Tim Cook, directeur général d\'Apple, lors de la conférence Keynote du 8 juin 2015, à San Francisco (Etats-Unis), au cours de laquelle il avait annoncé le lancement d\'Apple Music.
Tim Cook, directeur général d'Apple, lors de la conférence Keynote du 8 juin 2015, à San Francisco (Etats-Unis), au cours de laquelle il avait annoncé le lancement d'Apple Music. (ROBERT GALBRAITH / REUTERS)

Apple part à l'assaut du marché du streaming musical. Le géant américain a lancé Apple Music, mardi 30 juin. Mixant écoute en streaming, radio numérique et réseau social, ce service payant vient concurrencer les leaders actuels Deezer et Spotify. La marque à la pomme va-t-elle réussir son entrée sur ce marché ? Francetv info pèse le pour et le contre.

Oui, Apple arrive à un moment favorable…

2014 a été l'année du streaming musical. Pour la première fois, les revenus tirés de ce mode de diffusion ont dépassé ceux du téléchargement. Le Français Deezer et le Suédois Spotify comptabilisent deux millions d'abonnés payants dans l'Hexagone. "Les usages sont clairement en train de basculer vers le streaming en France, explique Guillaume Leblanc, directeur général du Syndicat national de l'édition phonographique. De plus en plus de Français streament : chaque mois, ils sont déjà 11 millions à écouter leur musique sur les plates-formes de streaming audio. La dynamique est là." C'est dans ce contexte que tente de percer Apple Music.

… mais pas sûr que tout le monde passe au payant

Gratuit pendant trois mois pour tout nouvel abonné, Apple Music coûtera par la suite 9,99 euros et suit sur ce point ses concurrents. En revanche, du côté de l’Américain, aucune offre gratuite basée sur la publicité. Et, au vu du succès modéré de Netflix en France, souligné par Le Journal du Net, il semblerait que les Français soient peu enclins à payer pour du contenu sur internet. Malgré tout, Apple Music teste une recette nouvelle : son offre familiale. Pour 14,99 euros, six personnes peuvent écouter de la musique simultanément sur le même compte.

Oui, Apple a des arguments de poids…

S'appuyant sur la bibliothèque d'iTunes, Apple Music bénéficie d'un fonds très riche. Avec plus de 30 millions de titres disponibles, le géant américain suit de près les leaders du marché : 35 millions de titres pour Deezer, 30 millions pour Spotify.

Autre avantage, iTunes représente un vivier de comptes préinscrits d'ores et déjà associés aux cartes bancaires des utilisateurs. Il suffira donc d'un clic pour devenir abonné à Apple Music.

Enfin, principal atout dans le jeu d'Apple Music : au-delà des algorithmes, de vraies personnes. Le service propose en effet, que l'on soit rock ou classique, pop ou country, de découvrir les pépites dénichées par des experts du magazine Rolling Stone, du site de critique musicale Pitchfork ou encore du logiciel Shazam. Depuis ses studios de Los Angeles, New York et Londres, Apple Music lance également une radio, Beats 1. Aux commandes de la programmation, des DJ reconnus. Enfin, via la plate-forme Connect, les utilisateurs pourront entrer en contact avec leurs idoles.

… mais a déjà connu un échec dans ce domaine

En mai 2014, Apple avait déjà fait une tentative dans le monde du streaming musical. La firme avait en effet racheté le fabricant de casques Beats Electronics dans le but de détenir son service Beats Music. Elle n'avait pourtant pas réussi à percer sur un marché déjà très concurrentiel.

Pourtant, le rouleau compresseur Apple conquiert souvent de nouveaux marchés avec pertes et fracas… pour ses concurrents. Dans un paysage d’ordinateurs gris, l’iMac était venu révolutionner l’informatique à la fin des années 1990, tout comme l’iPod quelques années plus tard au sein des baladeurs. Ou comme iTunes qui, en 2003, avait réussi à vendre un million de titres une semaine après son lancement, rappelle Time (en anglais)

Face à ce nouveau rival, les leaders actuels sont donc passés à l’offensive. Spotify et Deezer ont tous deux lancé une offre promotionnelle à 0,99 euro pour les trois premiers mois. Spotify vient également de lever 526 millions de dollars et annonce la création prochaine d'un service de streaming vidéo. A peine arrivé, Apple parvient donc à sérieusement inquiéter le petit monde de la musique en ligne.