Apple achète Beats Electronics et embauche Dr Dre

En s'emparant du fabricant des écouteurs Beats Electronics pour 3 milliards de dollars, Apple signe la plus grosse acquisition de son histoire.

Des casques Beats Electronics à Los Angeles, le 9 mai 2014.
Des casques Beats Electronics à Los Angeles, le 9 mai 2014. (ROBYN BECK / AFP)

Il s'agit de la plus grosse acquisition jamais réalisée par Apple. Le groupe américain a annoncé, mercredi 28 mai, avoir acheté Beats Electronics, le fabricant des écouteurs stéréo branchés du rappeur Dr Dre, pour un montant de 3 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros). "Ravi d'accueillir l'équipe de Beats chez Apple", a tweeté le patron du groupe, photo complice à l'appui.  

Apple précise dans son communiqué que l'opération porte aussi sur le service de musique en ligne par abonnement Beats Music. Il va aussi, à cette occasion, recruter Dr Dre et l'autre cofondateur de Beats, Jimmy Iovine. Selon le Wall Street Journal, ils devraient s'occuper à la fois des produits électroniques et des activités de streaming musical

L'opération faisait l'objet de spéculations depuis plusieurs semaines. Certains observateurs s'étaient étonnés du prix évoqué, qui montait au départ jusqu'à 3,2 milliards de dollars. Une démarche surprenante pour une entreprise habituée jusqu'ici à faire de petites acquisitions ciblées et à concevoir ses produits en interne.

Apple surtout intéressé par la musique en streaming ?

Selon des analystes, Apple était surtout motivé par le service de musique en streaming de Beats, qui pourrait lui permettre de compenser le ralentissement de la croissance sur le marché de la musique en téléchargement, qu'il domine avec sa boutique en ligne iTunes. Le recrutement de Jimmy Iovine, considéré comme un visionnaire dans le monde de la musique, a certainement aussi joué un rôle.

Selon un analyste de TECHnalysis Research, Beats Music a "un nombre relativement limité de clients", mais "des contacts dans l'industrie" musicale susceptibles de renforcer la crédibilité d'Apple dans ce secteur. Cela "va encore améliorer notre offre musicale, du streaming gratuit avec iTunes Radio au service par abonnement de première classe de Beats, et bien sûr l'achat de musique de la boutique iTunes", a confirmé pour sa part Eddie Cue, vice-président d'Apple en charge des logiciels et des services en ligne.