Tarifs des cigarettes et du gaz, chèque énergie... Voici ce qui change le 1er mars

Franceinfo fait le point sur les augmentations et les baisses de prix en ce premier jour du mois. 

Les tarifs du gaz baissent en moyenne de 3% au 1er mars. 
Les tarifs du gaz baissent en moyenne de 3% au 1er mars.  (CAMILLE MAZOYER / MAXPPP)

Le 1er mars apporte son lot de changements avec quelques bonnes nouvelles, notamment pour les foyers les plus modestes qui vont recevoir un coup de pouce pour régler leurs factures de gaz et d'électricité. Moins bonne nouvelle en revanche pour les fumeurs qui voient, à nouveau, le prix du paquet augmenter. 

Un euro de plus pour le paquet de cigarettes   

Mauvaise nouvelle pour les fumeurs : le prix d'un paquet de vingt cigarettes augmente d'un euro. Selon les marques, il coûtera désormais "entre 7,50 et 9,10 euros", et 7,90 euros en moyenne, d'après service-public.fr. C'est la deuxième hausse mise en œuvre par l'exécutif, qui vise un paquet à 10 euros d'ici à novembre 2020.

L'Etat estime à 26,6 milliards, pour la société, les coûts liés au tabac. La ministre de la Santé Agnès Buzyn espère que la hausse d'un euro du prix des paquets de cigarettes provoquera une "prise de conscience" chez les fumeurs. A noter que certains cigarettiers ont baissé leur marge pour adoucir cette hausse : un paquet de Marlboro passe ainsi de 7,30 euros à 8 euros.

Les tarifs du gaz en baisse

Appliqués par Engie, les tarifs réglementés du gaz vont baisser en moyenne de 3% à partir du 1er mars. De quoi réjouir les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz.

Dans le détail, cette diminution est de 1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,8 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 3% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

A Bordeaux, des locations type Airbnb davantage encadrées

Après Paris, les propriétaires bordelais qui louent leurs logements sur des plateformes comme Airbnb doivent désormais s'enregistrer auprès de la mairie et se conformer à de nouvelles règles. Ils ne pourront notamment pas louer leur bien plus de 120 jours par an, à moins d'en changer la destination d'usage pour qu'il devienne une entreprise commerciale. 

L'objectif de cette mesure est d'éviter que les immeubles des quartiers historiques ne soient intégralement consacrés à ce type d'activités. D'autant que le marché immobilier de la deuxième ville la plus chère de France après Paris est déjà saturé. La mairie de Bordeaux estime les offres locatives entre 10 000 et 14 000, dont 8 000 pour Airbnb.

Le coût de la vignette Crit’Air en baisse

La fameuse vignette qui classe les véhicules en fonction de leur niveau de pollution voit son prix légèrement baisser, puisqu’elle passe de 3,70€ à 3,11 euros, hors frais postaux. Lancé en janvier 2017, ce "certificat de qualité de l’air" est obligatoire à Paris intra-muros pour circuler en semaine, mais également dans certaines villes de France lors des pics de pollution.

L'arrivée du chèque énergie 

Nouveau dispositif pour les foyers les plus modestes : le chèque énergie, d'un montant moyen de 150 euros, va désormais les aider à payer leurs factures énergétiques. Ce chèque remplace les tarifs sociaux de gaz et d’électricité et donne un coup de pouce allant de 48 à 227 euros.

Il permet de régler directement au fournisseur d'énergie toutes sortes de dépenses (gaz, électricité, fioul...). Il devrait être versé à partir du 26 mars à environ 4 millions de foyers éligibles. Il n'y a aucune démarche à effectuer pour le recevoir : il sera envoyé automatiquement par voie postale. 

La possibilité de bloquer certains numéros surtaxés 

Peut-être avez vu déjà reçu des SMS du type : "Vous avez gagné un voyage à Tahiti ! Contactez le 089..." Il s'agit d'arnaques vous proposant d'appeler des numéros surtaxés. Pour éviter aux utilisateurs de se faire piéger en appelant ce type de numéros, tous les opérateurs téléphoniques devront désormais proposer gratuitement une option permettant de bloquer les appels vers ces numéros spéciaux. 

D'après un arrêté du 26 décembre 2017, sont concernés "les numéros commençant par 089", "les numéros courts de format 3BPQ" et "les numéros des plans privés des opérateurs qui font l’objet d’une surtaxation".

Un visa vacances-travail entre la France et le Brésil

A vous les plages de Rio de Janeiro ! A partir du 1er mars, les Français et les Brésiliens vont pouvoir déposer une demande de visa pour voyager... mais aussi travailler dans l'un des deux pays. D'une validité de 12 mois, il ne s'adresse toutefois qu'aux 18-30 ans. Après l'Argentine, c'est le second pays d'Amérique latine à avoir conclu cet accord avec la France.