Un vide-grenier où l'argent est interdit

Imaginez un vide-grenier où tout est gratuit, ça existe et ça s'appelle les "gratiferias".

FRANCE 3

Dans les "gratiferias", les acheteurs ne prennent que ce dont ils ont besoin, sans excès. Sarlat, sa cité médiévale, ses touristes qui déambulent en quête de souvenirs, mais qui abrite aussi un drôle de vide-grenier. Dans un quartier populaire de la ville, Amandine et sa famille font le tri de tous les objets qui partiront lors de cette brocante. "Dans la gratiferia, l'argent est interdit, c'est des échanges", explique la fillette. "On ne doit pas parler d'argent", confirme sa maman.

Le partage avant tout

Ici tout est gratuit. On prend, on donne, sans contrepartie. La seule monnaie d'échange c'est le partage et la convivialité. "Quand on se dépouille de quelque chose et qu'on voit le sourire des gens, c'est le coeur qui parle", se réjouit Françoise, une participante. L'idée est née il y a cinq ans en Argentine et commence à faire des adeptes en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 3)