Vide-greniers : amateurs contre brocanteurs

Les vide-greniers font fureur partout dans l'Hexagone. Une équipe de France 2 s'est rendue au vide-grenier d'Étampes, dans l'Essonne.

FRANCE 2

En théorie, les vide-greniers sont réservés aux particuliers qui doivent proposer des objets strictement personnels. Mais ce passe-temps devient parfois un gagne-pain. Au vide-grenier d'Étampes (Essonne), 300 exposants ont fait le déplacement. Ils sont arrivés tôt, certains sont des professionnels, d'autres des particuliers.

Les particuliers occupent désormais les trois-quarts des stands

Pas d'objets neufs ni alimentaires, Rafik Boudjemai est le responsable de la brocante et veille au bon respect des règles. Les professionnels, aussi appelés les chineurs, flairent la bonne affaire bien avant tout le monde. Mais ce petit monde d'initiés ne fait plus la loi dans les brocantes. De plus en plus de stands sont tenus par des amateurs.

Pour les brocanteurs, c'est de plus en plus difficile. La tendance n'est pas à l'ancien. La commode Louis XVI ne fait plus recette et les clients marchandent, même pour les petits prix. Les particuliers occupent désormais les trois quarts des stands. Chaque été, le vide-grenier gagne du terrain sur la brocante d'Étampes.

Le JT
Les autres sujets du JT