Rentrée scolaire : la scolarisation des enfants handicapés reste problématique

À quelques jours de la rentrée, la problématique de la scolarisation des enfants handicapés est remise sur le devant de la scène. Chaque année, ils sont des milliers à ne pas pouvoir être accueillis en classe dans de bonnes conditions.

FRANCE 2

La passion de Livio, bientôt 8 ans qui vit à Gocelin en Isère, ce sont les engins de chantier. Il doit faire sa rentrée en CP lundi 2 septembre. Si la rentrée en primaire est un grand pas pour tous les enfants, pour Livio, qui souffre de troubles autistiques, c'est un grand pas dans le vide. À quelques jours de la reprise, Livio n'a toujours pas d'auxiliaire de vie scolaire (AVS). Depuis quatre ans, c'est la même lutte à chaque rentrée scolaire.

Un parcours du combattant

La famille de Livio doit réclamer l'aide d'une AVS 15 heures par semaine. Le reste du temps, il est accueilli en hôpital de jour, mais l'administration, qui croule sous les demandes, accumule les retards. "On me dit : 'Peut-être que son dossier passera en septembre, vous n'êtes pas prioritaires. Vous savez dans les écoles, il y a d'autres AVS, donc ils pourront peut-être s'en partager une.' Si un autre enfant a le droit à une AVS, c'est qu'il en a besoin, donc ce n'est pas pour la partager", explique la mère de Livio, qui renvoie l'Éducation nationale à son devoir d'accueillir tous les enfants. Les familles d'élèves à besoins spécifiques sont de plus en plus nombreuses à dénoncer un système éducatif défaillant et usant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au collège-lycée Elie-Vignal, à Caluire-et-Cuire, près de Lyon, le 1er septembre 2016.
Au collège-lycée Elie-Vignal, à Caluire-et-Cuire, près de Lyon, le 1er septembre 2016. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)