Fusillades à Nîmes : Gérald Darmanin favorable à la création d'un commissariat dans le quartier Pissevin

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé lors d'un déplacement à Nîmes, trois jours après la mort d'un garçon de 10 ans dans ce quartier.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, lors d'une conférence de presse à Nîmes (Occitanie), le 25 août 2023. (NICOLAS TUCAT / AFP)

"J'ai chargé monsieur le préfet de trouver les moyens, d'ici un mois, d'implanter ce commissariat dans ce quartier", a annoncé Gérald Darmanin, vendredi 25 août, lors d'une conférence de presse, durant sa visite à Nîmes (Gard). La visite du ministre de l'Intérieur intervient trois jours après la mort d'un garçon de 10 ans, victime collatérale de la guerre entre trafiquants de stupéfiants, et au lendemain de celle d'un adolescent de 18 ans, abattu jeudi sur un point de deal.

Gérald Darmanin a déclaré auprès des journalistes qu'il était favorable à ce que l'Etat "puisse financer une partie [de ce commissariat], au nom des crédits du ministère de l'Intérieur" afin que ce commissariat soit "un symbole de reconquête".

"Une nouvelle unité de CRS restera plusieurs semaines à Nîmes et dans le département du Gard", avait-il déclaré jeudi. Une quinzaine de policiers d'élite, venus de Marseille, vont effectivement être mobilisés, a détaillé une source proche du dossier à franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.