Profession : le métier de berger continue d’attirer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Profession : le métier de berger continue d’attirer
FRANCE 2
Article rédigé par
F. Mazoyer, P. Wursthorn, A. Alvarez, T. Sinier - France 2
France Télévisions

Le métier de berger est l’un des plus vieux du monde, et attire aujourd’hui de plus en plus de jeunes. En France, un berger sur quatre a moins de quarante ans.

Le métier de berger a encore de beaux jours devant lui, et la profession se féminise. Dans le Béarn, une jeune passionnée s’accroche à son activité malgré les difficultés et les contraintes. Au-dessus de cette mer de nuages, à plus de 1 700 mètres d’altitude, la jeune bergère Sarah Benchimol, âgée de 34 ans, est une figure de la nouvelle génération. Dans ce lieu de pâturage, la bergère est dans son élément.

30% de femmes dans le Béarn

Éleveuse et Cheffe d’exploitation depuis plusieurs semaines, elle a d’ores et déjà 120 brebis et va bientôt agrandir son cheptel. Le métier nécessite une grande vigilance. "J’aide l’agneau à téter sa mère, comme ça il passe un bon été", précise-t-elle. Après avoir enchaîné les petits contrats, sa vocation s’est peu à peu dessinée. "Au début ce n’était pas facile (…) c’est un mode de vie, c’est tout le temps, toute la journée et la nuit s’il se passe quelque chose aussi", détaille-t-elle. Dans le Béarn, la profession compte 30 % de femmes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pyrénées-Atlantiques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.