Solidarité : les Restos du Cœur opèrent aussi à la campagne

La campagne d’hiver des Restos du Cœur va être lancée à la fin novembre. Dans la région de Bordeaux (Gironde), l’association va à la rencontre des personnes isolées depuis dix ans.

France 2

Sur les petites routes du Bordelais, les tournées des Restos du Cœur sont aussi importantes que celles du postier ou du boulanger. Dans le sud de la Gironde, les bénévoles de l’association se déplacent quand les bénéficiaires n’ont pas les moyens d’aller à leur rencontre. "Des carottes, de la salade, des yaourts… Ils me mettent un peu de tout", décrit une bénéficiaire des Restos du Cœur. Le moteur de mon véhicule est tombé en panne et comme je n’ai pas les moyens d’en reprendre un autre, je reste chez moi et mes enfants me dépannent quand ils peuvent passer."

Plus de 100 kilomètres parcourus par les bénévoles

Les bénévoles parcourent ainsi plus de 100 kilomètres, pour servir une cinquantaine de personnes. Depuis le confinement, de nouvelles familles se sont inscrites, comme cette mère et son fils de 22 ans. Ils vivent avec 500 euros par mois et peinent à trouver un emploi. "Mon fils n’a pas le permis et seulement une mobylette, donc il trouve des petits boulots en intérim", explique la mère de famille. "Sans transports en commun, on est beaucoup plus isolés et cela devient difficile de travailler."


Le JT
Les autres sujets du JT
Un stock de paquets de pâtes aux Restos du coeur, à Valence (Drôme), le 9 avril 2020.
Un stock de paquets de pâtes aux Restos du coeur, à Valence (Drôme), le 9 avril 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)