Dordogne : les personnes sinistrées par les orages de grêle vivent dans le froid

Publié
Dordogne : les personnes sinistrées par les orages de grêle vivent dans le froid
Article rédigé par
J. Galichet, P. Tinon, A. Cassar-Rajaud - France 3
France Télévisions
Vendredi 2 décembre, à l’approche de l’hiver en Dordogne, certaines personnes sinistrés par les orages de grêle de l’été dernier vont devoir vivre dans le froid sans toit puisque les dégâts n’ont pas encore été réparés.

Hugues Pitché se souvient bien du 22 juin dernier. C’est durant cette journée que sa maison a été totalement sinistrée par des orages de grêle. "Voilà, notre chambre bâchée, plus d’isolation et une bâche en guise de toiture", déplore Hugues Pitché. Sa maison est devenue inhabitable à cause des dégâts provoqués par la grêle et elle n’est toujours pas réparée. L’assurance a pourtant donné son aval, mais une pénurie de tuile a mis à l’arrêt les travaux.

Des températures très fraîches

Confrontés à cette situation difficile, Hugues Pitché et sa famille ont fait le choix d’acheter un mobil-home en attendant que leur logement soit réparé. Ainsi, toute la famille, composée du couple et de leurs quatre enfants, doit vivre dans 30 m2. "C’est un endroit qui est restreint, mais qui est très mal isolé donc il fait froid tout le temps", regrette Hugues Pitché. D’autres sinistrés, Michel et Martine vivent dans une maison où la température ne dépasse jamais les 16 °C à cause de la bâche sur le toit.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.