Infographies Mayotte : précarité, immigration, violence… Cinq graphiques pour comprendre la situation "hors norme" de l'archipel

Le 101e département français doit faire face à de nombreuses difficultés. Dans ce contexte, le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a lancé une vaste opération de lutte contre l'immigration illégale et de destruction de bidonvilles, baptisée "Wuambushu".
Article rédigé par Robin Prudent
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Une vue aérienne de Mamoudzou, la préfecture de Mayotte, en 2009. (BRUSINI AURELIEN / HEMIS.FR / AFP)

Un département à part. A 8 000 kilomètres de l'Hexagone, dans l'océan Indien, Mayotte affiche des statistiques hors norme sur de nombreux indicateurs : sa population grimpe rapidement, une grande majorité des habitants vit sous le seuil de pauvreté, l'immigration est très importante, l'accès aux soins est difficile et la délinquance y est élevée, générant un sentiment d'insécurité.

>> REPORTAGE. Opération "Wuambushu" à Mayotte : dans le plus grand bidonville de France, les Comoriens redoutent "la guerre civile"

Dans ce contexte, le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer a lancé une vaste opération de lutte contre l'immigration illégale et de destruction des bidonvilles, baptisée "Wuambushu", qui signifie "reprise" en mahorais. Près de 2 000 policiers et gendarmes ont été déployés dans le 101e département français. Mais les autorités des Comores voisines ont déjà prévenu qu'elles "n'accepter[aie]nt pas d'expulsions", le président comorien voulant privilégier "le dialogue". Plusieurs organisations internationales s'inquiètent également de cette opération, pourtant réclamée par de nombreux élus sur place. "A Mayotte, je crois qu'ils attendent le retour de la France et de l'Etat"a assuré Gérald Darmanin, sur franceinfo, vendredi 21 avril.

Une démographie en forte augmentation

La population de Mayotte ne cesse de grimper depuis plusieurs décennies. En 1985, il n'y avait que 67 200 habitants sur l'archipel français de 375 kilomètres carrés. Une trentaine d'années plus tard, ils sont 256 500, selon l'Insee. Un chiffre "fortement sous-estimé", affirmait par ailleurs la Cour des comptes en juin 2022. Une chose est sûre, la démographie de Mayotte continue de croître à grande vitesse. Entre 2012 et 2017, la population a augmenté en moyenne de 3,8% par an. C'est davantage que dans n'importe quelle autre région, entre 2014 et 2020, selon l'Insee.

La principale raison de cette hausse est le taux de fécondité, qui s'élève à 4,6 enfants par femme en moyenne à Mayotte, soit un chiffre bien plus élevé qu'ailleurs en France. Selon les différents scénarios d'évolution de l'immigration à Mayotte, le 101e département français pourrait compter entre 440 000 et 760 000 habitants en 2050.

Un niveau de vie très faible

Le niveau de vie médian des habitants de l'archipel est sept fois plus faible qu'au niveau national, selon l'Insee. Ainsi, la moitié de la population vivait avec moins de 3 140 euros de revenus disponibles par an en 2017. Conséquence : 77% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté national, soit cinq fois plus que dans l'Hexagone.

Une immigration élevée

Situé à moins de 70 kilomètres des Comores, Mayotte attire de nombreux habitants de l'archipel voisin. En 2017, 48% de la population du 101e département français était de nationalité étrangère, soit 123 000 personnes, selon l'Insee. Cette part est en forte hausse depuis 2012. Dans le détail, 95 des étrangers vivant à Mayotte sont Comoriens, 4% sont Malgaches. La part des immigrés issus de l'Afrique de l'Est demeure marginale. En France, en 2021, la population étrangère s'élevait à 5,2 millions de personnes, soit 7,7% de la population totale, selon l'Insee.

Une délinquance "hors norme", selon l'Insee

Tous les indicateurs sont au rouge, rapporte l'Insee : les cambriolages, les dégradations de voitures, les vols et les agressions sont plus fréquents que dans l'Hexagone. Résultat : le sentiment d'insécurité est très fort à Mayotte, selon l'Insee. Près de la moitié des habitants se sentent en insécurité souvent ou de temps en temps, à leur domicile ou dans leur quartier, soit cinq à six fois plus que les habitants de l'Hexagone.

Un état de santé dégradé

Les habitants de Mayotte se disent également en plus mauvaise santé que ceux de l'Hexagone. En prenant une structure de population par âge comparable à celle de l'Hexagone, 21% des habitants du 101e département français se disent en mauvaise ou très mauvaise santé, selon l'Insee. C'est trois fois plus que dans l'Hexagone. L'une des raisons ? Le recours aux soins y est nettement moins fréquent : près de la moitié des habitants de Mayotte de 15 ans ou plus ayant eu besoin d'un soin ou d'une consultation ont dû la reporter ou y renoncer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.